BET­TER AGING, OU COM­MENT PRé­SER­VER SON CA­PI­TAL JEUNESSE

L’officiel Medecine et Chirurgie Esthetique - - Guide - PAR LAU­RENCE BEUR­DE­LEY

Le “bien-vieillir” est im­por­tant. Phy­si­que­ment et in­tel­lec­tuel­le­ment. Nous ga­gnons trois mois d’es­pé­rance de vie chaque an­née. Or, s’il est pri­mor­dial de pré­ser­ver sa san­té en dé­ce­lant des pa­tho­lo­gies qui peuvent évo­luer gra­ve­ment au fil du temps, il est éga­le­ment es­sen­tiel de gé­rer son bien-être phy­sique et émo­tion­nel, et de prendre soin de son ap­pa­rence. Un ac­com­pa­gne­ment glo­bal au­tour de trois pôles com­plé­men­taires qu’illustre le concept dé­ve­lop­pé par le groupe suisse Nescens au coeur de ses quinze éta­blis­se­ments chi­rur­gi­caux (dont la Cli­nique Nescens Spon­ti­ni à Pa­ris) et de son Centre de Pré­ven­tion du Vieillis­se­ment (Cli­nique de Ge­no­lier dans le can­ton de Vaud), où sont pra­ti­qués check-up, cures de ra­jeu­nis­se­ment et de ré­gé­né­ra­tion cel­lu­laire, grâce aux pers­pec­tives mé­di­cales ou­vertes par les cel­lules souches. En com­plé­ment, une ligne de pro­duits cos­mé­ceu­tiques (sous la marque Nescens) à uti­li­ser quo­ti­dien­ne­ment, et des soins pra­ti­qués dans les Spa Nescens (à La Ré­serve Pa­ris Hô­tel & Spa). “Ces pro­to­coles, fruits d’une ex­per­tise mé­di­cale et scien­ti­fique unique, sont nés de la com­pré­hen­sion et de l’iden­ti­fi­ca­tion du vieillis­se­ment cu­ta­né”, ex­plique le pro­fes­seur Jacques Proust, mé­de­cin in­ter­niste et gé­riatre, di­rec­teur du Centre de Pré­ven­tion du Vieillis­se­ment. Pion­nier dans le do­maine de la bio­lo­gie du vieillis­se­ment et de la mé­de­cine pré­ven­tive an­ti-âge, ce spé­cia­liste a conçu une gamme éla­bo­rée avec des ac­tifs an­ti-âge sé­lec­tion­nés se­lon une im­pa­rable lo­gique fonc­tion­nelle. Le pro­pos ? Neu­tra­li­ser les mé­ca­nismes de dé­té­rio­ra­tion mo­lé­cu­laire liés au vieillis­se­ment. Chaque for­mule (soins pré­pa­ra­toires, soins cor­rec­teurs, sé­rums, ex­fo­liants, 125 € en­vi­ron le soin) a été éla­bo­rée en fonc­tion de l’ac­ti­vi­té cel­lu­laire à un mo­ment don­né. Pour le jour, an­ti­oxy­dants, an­ti-UV in­hi­bi­teurs de gly­ca­tion, ac­ti­va­teurs de col­la­gène. La nuit, dif­fé­rents ac­ti­va­teurs cel­lu­laires agissent en sy­ner­gie. Ce concept est ap­pli­qué aux pro­to­coles de soins pra­ti­qués en spa (à par­tir de 200 € les 50 mi­nutes pour le Soin Fon­da­men­tal Vi­sage). “L’ef­fet mé­ca­nique des tech­niques de massage spé­ci­fiques et de mo­de­lages conçus sur des bases phy­sio­lo­giques com­bi­né à l’ap­pli­ca­tion de pro­duits aug­mente les échanges der­moé­pi­der­miques”, ex­plique Jacques Proust. Ce qui ré­gé­nère les tis­sus en pro­fon­deur et la qua­li­té des fibres mus­cu­laires. L’ef­fet ? Des contours plus fermes. \ Nescens : 68, rue Spon­ti­ni, Pa­ris 16e. Tél. 01 70 64 00 00. La Ré­serve Pa­ris Hô­tel & Spa : 42, ave­nue Ga­briel, Pa­ris 8e. Tél. 01 58 36 60 60.

\ Des soins high-tech pour un ac­com­pa­gne­ment an­ti-âge com­plet.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.