LES IN­JEC­TIONS

L’officiel Medecine et Chirurgie Esthetique - - Guide -

La toxine bo­tu­lique est cou­ram­ment uti­li­sée pour re­po­si­tion­ner le sour­cil et en re­mon­ter lé­gè­re­ment la queue. “Il suf­fit d’une goutte de toxine pla­cée sous la queue pour ob­te­nir une ou­ver­ture du re­gard. Pour évi­ter de le fi­ger ou de don­ner une ex­pres­sion éton­née, je pri­vi­lé­gie le Bo­cou­ture, une toxine souple et très pré­cise qui ne dif­fuse pas ni ne migre. L’ef­fet tient entre 4 et 6 mois, et l’acte est fait dans le cadre d’un trai­te­ment du haut du vi­sage”, pré­cise le Dr Claude Aha­ro­ni, chi­rur­gien plas­ti­cien à Pa­ris. Sous le sour­cil se trouve un cous­si­net,

dit de Char­py. Pas­sé la qua­ran­taine, il se dé­pulpe et se fripe, ce qui contri­bue à abais­ser la ligne sour­ci­lière. Une in­jec­tion d’une pe­tite quan­ti­té de Be­lo­te­ro Ba­lance, un acide hya­lu­ro­nique très souple, lui re­don­ne­ra un sub­til re­bon­di tout en le dé­fri­pant.

\ Toxine bo­tu­lique : de 250 à 400 €. In­jec­tion de filler : de 300 à 500 €.

AVEC L’âGE, L’ARC S’AF­FAISSE, LA QUEUE TOMBE, ET LA LIGNE DE­VIENT PLUS DROITE ET MOINS FOUR­NIE.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.