LA BELLE ET LES JU­MEAUX

L’officiel Medecine et Chirurgie Esthetique - - Médecine Esthétique - PAR LAU­RENCE BEUR­DE­LEY

L’AC­TRICE HOL­LY­WOO­DIENNE SAIT TOUT DE L’ACIDE HYA­LU­RO­NIQUE.

Pour dé­li­vrer le mes­sage, té­moi­gner de la réa­li­té du pro­pos et don­ner des preuves des ef­fets sub­tils des in­jec­tions d’acide hya­lu­ro­nique dans la vie réelle, Sha­ron Stone a fait le show. Elle a re­le­vé le dé­fi avec un pro­fes­sion­na­lisme bluf­fant lors d’une soi­rée in­croyable dans l’église Sain­teé­li­sa­beth à Ber­lin, trans­for­mée en lieu évé­ne­men­tiel. Mais pour­quoi la star est-elle au­jourd’hui le porte-pa­role de la marque Gal­der­ma ? Quand le la­bo­ra­toire a dé­ci­dé de choi­sir une icône beau­té, mais aus­si une femme connue in­car­nant cer­taines va­leurs pour cau­tion­ner l’ex­pé­rience, un grand nombre de cé­lé­bri­tés mon­diales ont été pro­po­sées par une agence spé­cia­li­sée. Leur nom, leur no­to­rié­té, leur cré­di­bi­li­té ont été tes­tés au­près de 8 000 per­sonnes dans le monde. Sha­ron Stone est ar­ri­vée en tête, loin de­vant les dix autres per­son­na­li­tés de la “short list”. Son élé­gance na­tu­relle, son al­lure (il faut le dire : vue de près, su­blime), son cha­risme, son hu­ma­ni­té (elle s’im­plique dans un grand nombre de causes hu­ma­ni­taires dont l’amfar au pro­fit de la lutte contre le si­da), sa gé­né­ro­si­té sé­duisent toutes les gé­né­ra­tions. Son franc-par­ler et son mode de vie aus­si. Yo­ga et méditation nour­rissent son in­tel­lect. Elle avoue faire pas­ser en prio­ri­té le bien-être de sa famille et ne se re­fu­ser au­cun plai­sir. Le des­tin fait bien les choses. L’ac­trice hol­ly­woo­dienne sait tout de l’acide hya­lu­ro­nique, est convain­cue de ses bien­faits et ne cache pas avoir su­bi un trai­te­ment à la suite de son AVC sur­ve­nu en 2001. L’ac­ci­dent cé­ré­bral ayant pro­vo­qué une lé­gère asy­mé­trie de son vi­sage, des in­jec­tions d’acide hya­lu­ro­nique ont ré­ta­bli l’har­mo­nie. “J’ai eu du Res­ty­lane Filler afin de ré­pa­rer les sé­quelles, in­di­quet-elle. Ce­la m’a gué­rie phy­si­que­ment et psy­cho­lo­gi­que­ment. De­puis, j’ai re­çu des in­jec­tions de Res­ty­lane Skinboosters sur les mains. On dit que celles-ci tra­hissent l’âge d’une femme.” C’est ain­si que s’est faite la ren­contre entre l’ac­trice et Gal­der­ma.

Un au­di­toire sé­duit d’avance

Ar­ri­vée en ber­line noire de­vant les marches de l’église, Sha­ron Stone, four­reau blanc et sti­let­tos fa­çon Fes­ti­val de Cannes, a fou­lé le ta­pis rouge dé­rou­lé à ses pieds. Sur une scène éphé­mère, la star s’est en­suite don­née sans comp­ter, avec fougue, pas­sion, hu­mour et réa­lisme pour convaincre un au­di­toire sé­duit d’avance et dé­mon­trer “dans la vraie vie” les résultats des trai­te­ments de mé­de­cine es­thé­tique. Pour preuves : 12 paires de ju­meaux, des deux sexes et re­pré­sen­ta­tives de dif­fé­rents types de beau­té, de gé­né­ra­tions, de na­tio­na­li­tés (bri­tan­nique, ca­na­dienne, co­réenne, taï­wa­naise), dé­fi­lant en couple, ont jus­ti­fié le concept de la nou­velle cam­pagne Gal­de­ma. Un sur deux a re­çu des in­jec­tions d’acide hya­lu­ro­nique et de Res­ty­lane Skinboosters (hy­dra­tant) sur le vi­sage. Une pre­mière ex­pé­rience, car au­cun d’entre eux n’avait ja­mais su­bi de pro­to­cole es­thé­tique. Sha­ron Stone, com­men­tant le pro­gramme mé­di­cal qu’elle a sui­vi du dé­but à la fin avec en­thou­siasme, a ex­pli­qué pour­quoi, contrai­re­ment à cer­taines croyances et peurs in­jus­ti­fiées, le pro­ces­sus ne mé­ta­mor­phose pas le vi­sage, ne bou­le­verse pas les traits. Elle y a mis sa foi. À ob­ser­ver les ju­meaux se pré­sen­tant côte à côte, les résultats “en live” sont sub­tils mais pro­bants, im­pres­sion­nants. Pas de sur­cor­rec­tions, pas de trans­for­ma­tions sur le ju­meau “trai­té”. Juste elle ou lui en mieux, le vi­sage plus re­po­sé, les traits plus to­niques. Le mes­sage est pas­sé. Il a été dit que le ju­meau vierge d’acide hya­lu­ro­nique al­lait pas­ser à l’acte.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.