TECH­NIQUES CHI­RUR­GI­CALES AS­SO­CIÉES

L’officiel Medecine et Chirurgie Esthetique - - Chirurgie Esthétique -

Il existe une autre méthode qui al­lie geste chi­rur­gi­cal et mi­ni­li­po­fillig afin de com­pen­ser la perte de vo­lume du bras en­traî­nant la ptose cu­ta­née. La cause prin­ci­pale ? Le vieillis­se­ment na­tu­rel, par­fois ma­jo­ré par un amai­gris­se­ment im­por­tant. Ce pro­to­cole ef­fec­tué sous anes­thé­sie lo­cale consiste à re­mettre en ten­sion la peau par un lif­ting à ci­ca­trice courte pla­cée sous l’ais­selle après avoir in­jec­té de la graisse. Celle-ci est pré­le­vée à l’aide de fines se­ringues sur le ventre, la face in­terne des cuisses ou les fesses, puis cen­tri­fu­gée de fa­çon à ob­te­nir un im­plant très pur. Elle est ré­in­jec­tée au ni­veau de la face in­terne du bras, en sou­tien du derme de fa­çon à res­tau­rer le vo­lume man­quant. Cette in­ter­ven­tion en deux temps est ef­fi­cace pour des bras ayant per­du de la ron­deur (manque de tis­sus grais­seux) et dont la peau n’est pas trop dé­ten­due en sur­face. Le lipofilling sou­tient la peau et sti­mule le re­nou­vel­le­ment des cel­lules cu­ta­nées car la graisse contient des fac­teurs de crois­sance. Quelques gon­fle­ments et bleus s’ob­servent dans les zones in­jec­tées. Ils dis­pa­raissent en quinze jours. Le ré­sul­tat dure au-de­là de cinq ans (de 3 000 à 4 000 € en­vi­ron).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.