LA PRE­MIÈRE CONSUL­TA­TION : UN REN­DEZ-VOUS ES­SEN­TIEL

L’officiel Medecine et Chirurgie Esthetique - - Guide -

«La ques­tion que je pose d’em­blée en re­ce­vant une pa­tiente est : qu’est-ce qui vous pré­oc­cupe, qu’est-ce qui vous dé­range le plus ? En fonc­tion de sa ré­ponse, j’ex­plique si on peut re­tou­cher ce qui la gêne, et com­ment on peut le faire. Il ne faut pas que nous ayons des vi­sions to­ta­le­ment dif­fé­rentes », in­dique le doc­teur Fré­dé­ric Brac­ci­ni, chi­rur­gien es­thé­tique à Nice. « Je prends le temps qu’il faut pour ana­ly­ser le vi­sage des mes pa­tients de fa­çon à éli­mi­ner tout risque de contra­dic­tion entre leur de­mande et ce qu’il est pos­sible de faire. Je ne me conforme pas à leur dé­sir de cor­rec­tion, confie le doc­teur Olivier Claude, chi­rur­gien plas­ti­cien à Pa­ris. Si on me montre un ou des points pré­cis à rec­ti­fier, j’ex­plique : ou­bliez ces zones, mais dites-moi quelle est votre at­tente. Vou­lez-vous avoir l’air moins triste, moins fa­ti­guée, plus douce, plus fraîche ? J’ai par ailleurs consta­té que ja­mais les hommes n’avouent vouloir pa­raître plus jeunes. » La pre­mière consul­ta­tion est es­sen­tielle quand on dé­cide de su­bir une in­ter­ven­tion chi­rur­gi­cale ou un trai­te­ment mé­di­cal. Rhinoplastie, lif­ting, nou­veaux seins, li­po­suc­cion, pro­to­coles anti-âge, il est im­por­tant de se sen­tir en confiance avec le spé­cia­liste qui vous re­çoit dans l’in­ti­mi­té de son ca­bi­net. Si un pra­ti­cien doit être à l’écoute de son pa­tient, ce­lui-ci doit pré­pa­rer cette pre­mière consul­ta­tion. Pour­quoi ne pas dres­ser une liste de ques­tions à po­ser pen­dant cette vi­site, qui dure en prin­cipe une ving­taine de mi­nutes ? LAU­RENCE BEURDELEY

SYS­TÈME EN 3D SE FAIRE OPÉRER

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.