SA­VÉ­RIA COSTE, LA MA­GI­CIENNE DES COS­MÉ­TIQUES

L’officiel Medecine et Chirurgie Esthetique - - Guide -

DES AN­CÊTRES CORSES GUÉ­RIS­SEURS

et cueilleurs de plantes mé­di­ci­nales d’un cô­té ; de l’autre, une fi­lia­tion scien­ti­fique où l’on est phar­ma­cienne de mère en fille, le des­tin de Sa­vé­ria Coste est ins­crit dès sa nais­sance. « Tu se­ras phar­ma­cienne », lui ré­pète sans cesse l’au­teur de ses jours, qui a ima­gi­né à Mar­seille la pre­mière phar­ma­cie pro­po­sant des pro­duits de beau­té en libre ser­vice. « C’est là que tout a com­men­cé, ra­conte Sa­vé­ria Coste. J’y tra­vaillais pour ga­gner mon ar­gent de poche. J’ai­mais beau­coup conseiller les clientes. J’ex­pé­ri­men­tais l’ef­fet des ac­tifs en mé­lan­geant dif­fé­rentes crèmes. » Quelques an­nées plus tard, elle re­pré­sente la qua­trième gé­né­ra­tion fa­mi­liale de phar­ma­ciens. Forte d’un mas­ter mar­ke­ting HEC, elle fait ses gammes chez L’oréal, puis dé­ve­loppe pen­dant huit ans la marque Oe­no­biol, avant de tra­vailler pour elle. « J’ai créé mon la­bo­ra­toire cos­mé­tique en me di­sant : ce que je fais pour les autres, je peux le faire pour moi. » Ga­ran­cia est lan­cée. La so­cié­té, dont le nom s’ins­pire du pré­nom de sa fille Ga­rance, qui est aus­si la cou­leur ex­traite d’une plante corse de la fa­mille des ru­bia­cées, vient de fê­ter ses 10 ans. C’est une marque in­con­tour­nable de la cos­mé­tique fran­çaise, spé­cia­li­sée dans les soins an­ti­rides, an­ti-âge et an­ti­pol­lu­tion, avec une crois­sance à deux chiffres et LAU­RENCE BEUR­DE­LEY dix-sept dis­tinc­tions à son ac­tif. Eric, son ma­ri, l’a re­jointe il y a trois ans.

IL N’Y A PAS DE MA­GIE SANS SCIENCE

Le pre­mier pro­duit lan­cé par Sa­vé­ria Coste, Pschitt Ma­gique, de­ve­nu culte, sym­bo­lise l’ef­fi­ca­ci­té et la ra­pi­di­té qui sont à la base des soins. Il en illustre l’in­no­va­tion, jus­ti­fiée par l’al­liance d’ac­tifs high-tech et d’ac­tifs bo­ta­niques non gé­né­ti­que­ment mo­di­fiés (avec des ef­fets hu­man-like). C’est une mousse à rin­cer qui agit comme un mi­cro­pee­ling (sans par­ti­cules abra­sives ni acide gly­co­lique), ex­fo­lie les cel­lules mortes, lisse le grain de la peau et en même temps la ré­gé­nère. Le der­nier-né, Hal­lu­ci­no­gène, est un fond de teint soin en poudre li­quide. Leurs noms étonnent. Des mots aux conson­nances fée­riques, poé­tiques, en­sor­ce­lantes signent les trente ré­fé­rences (ven­dues en phar­ma­cies et chez Se­pho­ra) nées de l’ima­gi­na­tion de Sa­vé­ria Coste. Elle tient à se dé­mar­quer. C’est son iden­ti­té, comme les teintes « rup­tu­ristes » noires et vertes de ses pa­cka­gings. « Je suis une scien­ti­fique rê­veuse. On a tort d’asep­ti­ser la science. L’ima­gi­na­tion est plus forte que la science », confie cette femme aus­si vo­lu­bile que dé­li­cieuse. Vé­ri­table tête cher­cheuse, cette jog­geuse qui court tous les jours vingt mi­nutes par­court le monde à la re­cherche d’ac­tifs, de vieilles re­cettes de grand-mères, de ma­ra­bouts ou de « sor­ciers ». Elle ren­contre au­tant des chas­seurs de plantes rares à la In­dia­na Jones que des créa­teurs de start-up spé­cia­li­sées dans la bio­tech­no­lo­gie. De­puis que Ga­ran­cia est per­çue comme une so­cié­té per­for­mante dans le mi­lieu de la beau­té, on vient lui pré­sen­ter en avant-pre­mière dans ses bu­reaux pa­ri­siens des mo­lé­cules in­édites. Amou­reuse de la Corse, Sa­vé­ria Coste s’y res­source en fa­mille. Son pre­mier en geste en y ar­ri­vant est d’al­ler em­bras­ser un pin la­ri­cio, cé­lé­bri­té de l’île de Beau­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.