Suède L’au­tomne boréal

DE STOCK­HOLM LA BOUR­GEOISE-BO­HÈME à KI­RU­NA L'ÉNIG­MA­TIQUE ET SAU­VAGE, ROAD­TRIP DANS LE GRAND NORD.

L'officiel Voyage - - DESTINATION - TEXTE LAURENT-DA­VID SA­MA­MA PHO­TOS OLI­VIER AM­SEL­LEM

En at­ter­ris­sant à Stock­holm de­puis Pa­ris – 2h30 de vol en­vi­ron –, un pe­tit choc bou­le­verse nos ha­bi­tudes de voyage. à l'ar­lan­da Air­port, point de bruit et en­core moins de co­hue ! Mal­gré les vingt-cinq mil­lions de pas­sa­gers qui le par­courent chaque an­née, l'en­droit est calme, qua­si feu­tré. On y vend des peaux de bêtes, du sau­mon gra­ve­lax et des re­pro­duc­tions de cornes d'élans. De quoi com­men­cer notre road­trip sué­dois dans les meilleures dis­po­si­tions. Sans perdre de temps, nous sau­tons dans un taxi hy­bride, di­rec­tion la ca­pi­tale! C'est la fin de l'été sur l'île (holm) des pi­lo­tis (stock) et les ha­bi­tants pro­fitent des der­niers rayons du so­leil pour se pro­me­ner à pied ou à vé­lo, ava­lant des di­zaines de ki­lo­mètres et en­jam­bant les cin­quante-sept ponts qui re­lient les dif­fé­rents quar­tiers de la ville. L'es­to­mac dans les ta­lons, nous com­men­çons par nous faire dé­po­ser à notre pre­mière étape gour­mande, le ca­fé Jo­han & Nys­tröm. Ni­chée dans le quar­tier bo­bo de So­fo, l'en­seigne est te­nue par une ba­ris­ta ta­touée ser­vant un puis­sant ara­bi­ca ac­com­pa­gné de pâ­tis­se­ries tra­di­tion­nelles. Une mise en bouche bien­ve­nue avant d'ex­plo­rer les alen­tours.

Le quar­tier de So­fo, de tau­dis à pa­ra­dis

Une pe­tite laine sur le dos, nous par­cou­rons à pied ce quar­tier en pleine mé­ta­mor­phose. Par­tout, des ef­fluves de gi­rofle et de can­nelle em­baument les rues, des bar­bus loo­kés se montrent aux ter­rasses des ca­fés, des étu­diants dé­am­bulent. La scène est idyl­lique et donne un avant-goût du concept de “bon­heur na­tio­nal brut” que les Sué­dois cultivent avec as­si­dui­té. Plus mo­derne, plus verte et plus cha­leu­reuse, de­puis une dé­cen­nie, c'est toute la ville de Stock­holm qui se mé­ta­mor­phose. Se­lon les in­di­ca­teurs, la ca­pi­tale sué­doise fi­gure par­mi les cinq villes dont la su­per­fi­cie pro­gresse le plus en Eu­rope et culmine tout en haut du clas­se­ment des centres ur­bains les plus connec­tés. Un goût pro­non­cé pour le pro­grès et qui mo­di­fie le pay­sage en pro­fon­deur. De zone ou­vrière et cras­seuse, Sö­der om Fol­kun­ga­ga­tan, So­fo pour les in­times, s'est ain­si trans­for­mée en vé­ri­table havre de paix lu­mi­neux où s'in­vente la ville de de­main. Concept stores, bou­tiques de mode et de dé­co­ra­tion y fleu­rissent à tel point que le ma­ga­zine Vogue l'a élu par­mi les “15 quar­tiers les plus co­ol au monde”. Idéal pour les ba­lades tran­quilles !

La pho­to­gra­phie à l'hon­neur

Sur le che­min de l'hô­tel, nous re­mon­tons l'île de Sö­der­malm jus­qu'au Fo­to­gra­fis­ka. Par­mi les ins­ti­tu­tions cultu­relles de Stock­holm, ce mu­sée cé­lé­brant l'art photographique fait of­fice d'in­con­tour­nable. Ins­tal­lé face au port, dans une an­cienne mai­son des douanes à l'im­pres­sion­nante fa­çade en briques rouges, le lieu a ou­vert ses portes en 2010. De­puis, il ne cesse d'at­ti­rer les foules, en­chaî­nant les ex­po­si­tions de grands noms, An­nie Lei­bo­vitz, Gus Van Sant et Ro­bert Map­ple­thorpe en tête. Dans une pé­nombre pro­pice à l'in­tros­pec­tion, nous che­mi­nons pai­si­ble­ment à tra­vers les dif­fé­rentes salles du mu­sée. Lors de notre pas­sage, c'est Ir­ving Penn, maître du noir et blanc, qui s'af­fiche pour notre plus grand plai­sir. à l'is­sue de notre vi­site, at­ti­rés par la dis­crète ru­meur, nous mon­tons jus­qu'au der­nier étage du Fo­to­gra­fis­ka pour ad­mi­rer l'im­pres­sion­nant point de vue sur la baie de Stock­holm. Sur­prise : un bar ré­pu­té y fait of­fice de spot pour ini­tiés. Une adresse à re­te­nir, tout comme celle du ré­pu­té Mo­der­na Mu­seet et sa vaste col­lec­tion d'art du XXE siècle. Une étape d'au­tant plus in­té­res­sante qu'elle don­ne­ra l'oc­ca­sion de par­cou­rir la dé­pay­sante île de Skepp­shol­men et ses jar­dins ex­tra­or­di­naires, peu­plés des créa­tures sor­ties de l'ima­gi­na­tion de Nik­ki de Saint-phalle, Jean Tin­gue­ly et Alexandre Cal­der.

Norr­malm, entre confort et bru­ta­lisme

D'île en île, nous re­mon­tons en­suite vers Gam­la Stan, vieille ville mé­dié­vale fon­dée au

XIIIE siècle. Avec ses ruelles étroites et pa­vées, le quar­tier offre tout un éven­tail de res­tau­rants et de ca­fés égayant la vie noc­turne. Le quar­tier pré­cède ce­lui de Norr­malm, pou­mon éco­no­mique mo­derne de la ca­pi­tale. En fran­chis­sant le pont qui fait of­fice de fron­tière entre ces deux mondes – l'an­cien et le nou­veau –, on change brus­que­ment de pay­sage. Les im­meubles sont plus hauts et plus mo­dernes, les

ser­vices, hô­tels et res­tau­rants, om­ni­pré­sents. Idéal pour ex­pé­ri­men­ter la gas­tro­no­mie sué­doise et conten­ter les grosses faims, le Knut sert une cui­sine fa­çon néo­bis­tro dans une at­mo­sphère cha­leu­reuse. Les aven­tu­riers du goût y op­te­ront pour la spé­cia­li­té mai­son : le tar­tare de renne. C'est éga­le­ment à Norr­malm que se trouve l'hô­tel At Six, ain­si nom­mé en rai­son du nu­mé­ro de la rue Brun­ke­berg­storg où il se trouve. En rup­ture avec les ha­bi­tuels stan­dards nor­diques, l'éta­blis­se­ment af­fiche un de­si­gn mo­derne, sans ja­mais re­cou­rir aux boi­se­ries. L'at­mo­sphère y est chic et joue sur l'al­ter­nance de noir, de blanc et de do­rures. Les chambres pro­posent, elles, un élé­gant clair-obs­cur pro­pice au re­pos. Avec son bar à cock­tail, son “lis­te­ning lounge” et ses deux res­tau­rants ser­vant une cui­sine pré­cise, l'hô­tel consti­tue­ra un must pour voya­geurs en quête de luxe dis­cret. Quant aux clients at­ti­rés par l'hips­te­risme nor­dique, ils op­te­ront pour l'hô­tel Ho­bo, avec ses vé­los en libre ser­vice, son jo­li Tak Bar en roof­top et son at­mo­sphère gen­ti­ment bo­hème. Une al­ter­na­tive plus éco­no­mique, tran­chant avec l'ar­chi­tec­ture bru­ta­liste du quar­tier.

Ki­ru­na, la La­po­nie sau­vage

Res­tait une en­vie ir­ré­pres­sible : tout quit­ter pour se re­trou­ver en pleine na­ture, au mi­lieu des grands es­paces. La so­lu­tion? Cap sur le Grand Nord! En voi­ture, le road­trip vers la La­po­nie né­ces­site deux jours de route à tra­vers lacs et fo­rêts. Une vé­ri­table ex­pé­di­tion… Pour les voya­geurs pres­sés, des vols Scan­di­na­vian Air­lines as­surent quo­ti­dien­ne­ment la liai­son vers la ville de Ki­ru­na. Si­tuée à 150 ki­lo­mètres au-des­sus du Cercle po­laire arc­tique, l'étape est pri­sée, no­tam­ment en plein hi­ver, lorsque les au­rores bo­réales irisent le ciel de leurs cou­leurs oni­riques. Mé­con­nu en basse sai­son, le La­pland sué­dois pos­sède néan­moins de vé­ri­tables points forts, à com­men­cer par le dé­pay­se­ment qu'il pro­cure et cette in­des­crip­tible im­pres­sion de s'y re­trou­ver comme aux confins du monde. Sur place : une am­biance à la Twin Peaks, des cen­taines de ki­lo­mètres de che­mins de ran­don­née et une ville en­tière sur le point d'être dé­mé­na­gée du fait de l'in­tense ac­ti­vi­té mi­nière dont dé­pend la ré­gion. Notre pre­mière es­cale la­pone? Camp Ri­pan! Avec ses mi­ni­cha­lets fai­sant of­fice de chambres, l'éta­blis­se­ment pro­pose de vivre à fond l'ex­pé­rience du Grand Nord. Au pro­gramme : Au­ro­ra Spa, ex­cur­sions et treks. Des heures du­rant, dans la fo­rêt qui borde les lieux, on se sur­prend à ob­ser­ver le so­leil dé­cli­nant, co­lo­rant les grands arbres de re­flets jaune oran­gé.

Le charme gla­cé de l'ice Ho­tel

Vivre à fond l'ex­pé­rience la­pone im­pose de goû­ter aux spé­cia­li­tés lo­cales. Par­mi celles-ci, de gé­né­reuses tranches de sau­mon len­te­ment fu­mé dé­gus­tées dès le pe­tit dé­jeu­ner et l'om­ni­pré­sente viande de renne, som­met de la gas­tro­no­mie sué­doise. Dé­cli­née en char­cu­te­rie, tar­tare ou ra­goût, cette chair au fu­met puis­sant ré­chauffe le coeur et pré­pare aux longues ran­don­nées de­puis Ki­ru­na. Au pe­tit ma­tin, Dan, notre chauf­feur, nous conduit jus­te­ment à tra­vers la ville, sur des routes par­fois ca­bos­sées, et nous ra­conte l'his­toire de l'église du vil­lage, du club de bi­kers et des mille lacs en­vi­ron­nant. Ul­time étape : l'ice Ho­tel, à Juk­kas­jär­vi. Dé­sor­mais ou­vert toute l'an­née, l'éta­blis­se­ment lo­vé au bord de la somp­tueuse ri­vière Torne nous im­pose une te­nue de cir­cons­tance. Sous-pull, dou­doune, bottes et moufles sont de ri­gueur pour bra­ver les -5 °C qui per­mettent aux gi­gan­tesques blocs de glace de se trans­for­mer en chambres et suites gi­vrées. Après une nuit dans le froid nor­dique, op­ter pour quelques nui­tées dans les chambres at­te­nantes, à la cha­leur ré­con­for­tante! Une ul­time étape idéale pour re­char­ger les bat­te­ries avant le re­tour à la vie ci­ta­dine.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.