L’agen­da cultu­rel de Dia­na Pi­cas­so —

L'officiel - - SOMMAIRE - PAR HER­VÉ DE­WINTRE

Évé­ne­ment car­di­nal du ca­len­drier ca­ri­ta­tif, la vente aux en­chères On­ly Watch, le 7 no­vembre à Ge­nève, met plus que ja­mais en lu­mière les pièces uniques créa­tives et les nou­velles ex­pres­sions hor­lo­gères.

Or­ga­ni­sée tous les deux ans, la vente aux en­chères On­ly Watch réunit les plus pres­ti­gieuses marques hor­lo­gères au pro­fit de la re­cherche contre la myo­pa­thie de Du­chenne. Cette ma­ni­fes­ta­tion, qui fête cette an­née sa sixième édi­tion, doit sa force et son pres­tige à l’en­ga­ge­ment de deux per­son­na­li­tés hors pair. La pre­mière est Luc Pet­ta­vi­no dont le fils, Paul, avait 4 ans lorsque sa ma­la­die fut diag­nos­ti­quée au CHU de Nice. Sou­te­nu par l’éner­gie de l’es­poir, c’est en tant que pré­sident de l’as­so­cia­tion mo­né­gasque contre les myo­pa­thies (AMM), que ce­lui qui fut du­rant dix-huit ans di­rec­teur gé­né­ral du cé­lèbre Mo­na­co Yacht Show mul­ti­plie les pro­jets, consacre toutes ses res­sources afin de mo­bi­li­ser les com­pé­tences dans le but de fi­nan­cer des pro­grammes scien­ti­fiques am­bi­tieux aux États-unis, en France, à Mo­na­co et en Suisse. La deuxième per­son­na­li­té n’est pas moins ex­tra­or­di­naire puis­qu’il s’agit du prince Al­bert II dont le vif in­té­rêt pour la re­cherche et les sciences est no­toire. Le sou­ve­rain ac­cep­ta avec en­thou­siasme de sou­te­nir On­ly Watch dès sa pre­mière édi­tion en 2005. En­semble, les deux hommes, épau­lés par Os­val­do Pa­triz­zi – dont la mai­son de ventes aux en­chères An­ti­quo­rum est à l’ori­gine de l’en­goue­ment re­nou­ve­lé des ache­teurs pour l’hor­lo­ge­rie de col­lec­tion –, réus­sirent à por­ter au pi­nacle cet évé­ne­ment ca­ri­ta­tif qui ras­semble ma­nu­fac­tures stars et marques in­dé­pen­dantes.

DÉ­LO­CA­LI­SA­TION À GE­NÈVE

Pour l’opus 2015, qua­rante-quatre mai­sons ont ré­pon­du pré­sent. L’au­ra du Ro­cher a été ju­gée, à juste titre, suf­fi­sam­ment puis­sant pour jus­ti­fier une dé­lo­ca­li­sa­tion à Ge­nève. Pour son dixième an­ni­ver­saire, l’évé­ne­ment quitte en ef­fet l’hô­tel Her­mi­tage qui sur­plombe le port mo­né­gasque pour prendre ses quar­tiers, le 7 no­vembre, à La Ré­serve, du­rant la semaine des ventes hor­lo­gères qui réunit tant de col­lec­tion­neurs en Suisse. Les connais­seurs ap­pré­cie­ront la pré­sence d’au­rel Bacs, l’étoile des

en­chères hor­lo­gères de Christie's (dé­sor­mais en­ga­gée avec Phi­lips), puisque sa so­cié­té in­dé­pen­dante d'ex­per­tise et de cour­tage Bacs & Rus­so tien­dra le mar­teau. Pour ces montres hors normes, dont cer­taines pièces uniques spé­ci­fi­que­ment conçues pour l'oc­ca­sion et qui au­ront fait l'ob­jet d'une ex­po­si­tion iti­né­rante entre Mo­na­co, Hong Kong, Pé­kin, New York, Londres et Ge­nève, il ne s'agit pas sim­ple­ment d'être un concen­tré de sa­voir-faire des­ti­né aux in­ves­tis­seurs mais de réus­sir une dé­mons­tra­tion d'ex­cel­lence.

DES MONTRES AU DE­SI­GN IN­ÉDIT

Aux cô­tés des prouesses tech­niques et du bo­lé­ro de fonc­tions so­phis­ti­quées égre­nées par les si at­ten­dus mo­dèles de Pa­tek Phi­lippe (qui, pour la pre­mière fois, a dé­ve­lop­pé en acier la ré­fé­rence “5016”), Ri­chard Mille (qui offre le pro­to­type “Tour­billon RM 27-02” dont la pla­tine sculp­tu­rale a ac­com­pa­gné Ra­fael Na­dal), ou en­core Blancpain (qui pré­sente une su­perbe ver­sion en or rouge de sa pièce “Villeret Ca­len­drier Chi­nois Tra­di­tion­nel”), d'autres mai­sons s'aven­turent avec grâce dans le ter­ri­toire de l'émo­tion, du sym­bole et de l'art le plus pur. C'est le cas de la montre Vul­cain dont le ca­dran émaillé re­pré­sente le che­val ailé Pé­gase. Ou en­core de Hu­blot qui trans­pose son art de la fu­sion sur un mo­dèle conju­guant l'art an­ces­tral de l'émaillage avec la vi­sion pop art de l'ar­tiste bré­si­lien Ro­me­ro Brit­to : une “Classic Fu­sion” dont la sin­gu­la­ri­té est ren­for­cée par le fait qu'elle se­ra mise aux en­chères avec la toile qui l'a ins­pi­ré. En­fin, si le mo­dèle “El Pri­me­ro” of­fert par Ze­nith tire sa force de sa proxi­mi­té avec l'uni­vers des Rol­ling Stones (Ron Wood étant lui-même un fervent ad­mi­ra­teur de belles mé­ca­niques) et si la somp­tueuse “Al­ti­pla­no 900P” si­gnée Pia­get de­vrait confondre d'ad­mi­ra­tion les es­thètes amou­reux de la tech­nique au ser­vice du de­si­gn, la palme de la dé­li­ca­tesse re­vient à la ma­nu­fac­ture H. Mo­ser & Cie qui a de­man­dé aux en­fants de ses col­la­bo­ra­teurs de des­si­ner à la main les chiffres du quantième per­pé­tuel qui se dé­tache sur une ad­mi­rable “En­dea­vour Per­pe­tual Ca­len­dar”. Men­tion spé­ciale aus­si à la mai­son Louis Vuitton qui, une fois en­core, a de­man­dé à Paul, le fils de Luc Pet­ta­vi­no, de contri­buer au de­si­gn de sa pièce unique et de sa malle de pré­sen­ta­tion. Avec les car­rés de cou­leurs qui com­posent l'uni­vers ef­fer­ves­cent de la montre “Es­cale World­time”, il a ima­gi­né un mo­tif “piste de danse”, comme pour of­frir au re­gard de tous ceux qui aiment voya­ger dans le temps et l'es­pace le tendre rap­pel de sa joie de vivre et d'exis­ter.

DE GAUCHE À DROITE, MONTRE “PIERRE ARPELS HEURE D’ICI HEURE D’AILLEURS” POUR ON­LY WATCH, BOÎTE EN OR BLANC, MOU­VE­MENT AU­TO­MA­TIQUE DÉ­VE­LOP­PÉ EN EX­CLU­SI­VI­TÉ PAR AGENHOR AVEC DOUBLE HEURE SAUTANTE

ET MI­NUTES RÉ­TRO­GRADES, VAN

CLEEF & ARPELS.

MONTRE “CLASSIC FU­SION POUR ON­LY WATCH BRIT­TO”, BOÎTE EN CÉ­RA­MIQUE PO­LIE, MOU­VE­MENT

HUB1302 MÉ­CA­NIQUE À RE­MON­TAGE MA­NUEL, BRA­CE­LET EN AL­LI­GA­TOR

COU­SU SUR CA­OU­TCHOUC,

HU­BLOT.

MONTRE “MADEMOISELLE PRI­VÉ” POUR ON­LY WATCH, BOÎTE EN OR BLANC SER­TI DE 60 DIAMANTS TAILLE BRILLANT, CA­DRAN BRO­DÉ PAR LA MAI­SON LE­SAGE OR­NÉ DE CA­MÉ­LIAS EN FIL DE SOIE ET DE PERLES FINES, MOU­VE­MENT À QUARTZ DE HAUTE PRÉ­CI­SION, CHA­NEL

HOR­LO­GE­RIE.

PAGE DE DROITE DE HAUT EN BAS, LAURENCEGRAFF

EN­TOU­RÉ D’EN­FANTS QUE SA FON­DA­TION AIDE

AU LE­SO­THO.

UNE INS­TAL­LA­TION DE L’AS­SO­CIA­TION SAVE THE CHIL­DREN.

UN VAN DE LA FON­DA­TION FACET EN AFRIQUE DU SUD.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.