DE GLOIRE

L'officiel - - SAVOIR VIVRE -

Il n'y a rien de plus va­chard pour une grande mai­son que de fê­ter son an­ni­ver­saire. D'abord parce que per­sonne ne vous le sou­hai­te­ra si vous ne vous en char­gez pas. En­suite parce qu'il convient, alors, de se pla­cer à belle dis­tance, sans glis­ser dans les grandes orgues des Te Deum, sans non plus s'ef­fa­cer der­rière les bou­gies de la fausse mo­des­tie. Ima­gi­nez un peu lors­qu'il s'agit de ra­con­ter ses trois siècles ! La plu­part s'y es­souf­fle­raient. Cette chro­nique pour sa­luer, cette an­née, l'art, la ma­nière et bien sûr la ma­tière avec les­quelles Mar­tell a rap­pe­lé au monde de l'art de vivre, com­ment, du cô­té des Cha­rentes, en 1715, des hommes d'au­dace lan­cèrent ce qui al­lait de­ve­nir la plus an­cienne grande mai­son de co­gnac. Douze mois du­rant, Mar­tell s'est ra­con­té avec pa­nache. Une an­née de cé­lé­bra­tion écrite à l'in­ci­ta­tif pré­sent, cette drôle de conju­gai­son où se mé­langent le pas­sé très com­po­sé d'une marque de sa­voir-faire et le fu­tur simple d'une mai­son qui au­jourd'hui s'in­carne aux pre­mières loges de l'in­ter­na­tio­nale du luxe. Ce fut, au prin­temps, les ama­teurs du monde en­tier ve­nus vi­brer à Ver­sailles pour deux noc­turnes éche­ve­lées, convo­quant au ciel la Pa­trouille de France, or­ches­trant un dî­ner an­tho­lo­gique et au­tant de fla­cons de su­perbe. Ce fut la grâce contem­po­raine d'une Diane Kru­ger, par­faite à sym­bo­li­ser en égé­rie spi­ri­tuelle les charmes d'un grand spi­ri­tueux. Ce fut l'à-pro­pos d'une éton­nante sa­ga où notre ma­ga­zine a ré­vé­lé, au fil de ses nu­mé­ros, 300 am­bas­sa­deurs de la mode, de la gas­tro­no­mie, de la mixo­lo­gie, de l'art ou du de­si­gn, 300 créa­teurs fran­çais ex­pa­triés aux dix coins de la pla­nète pour par­ta­ger avec Mar­tell les mêmes va­leurs d'exi­gence et d'ex­cel­lence. Ce fut aus­si, bien sûr, une ca­rafe sin­gu­lière, le Mar­tell Pre­mier Voyage, co­gnac d'al­chi­mie, com­po­sé de 18 eaux-de-vie éle­vées en fût de chêne pen­dant 300 an­nées et ser­ti en une pré­cieuse ca­rafe édi­tée à 300 exem­plaires ima­gi­née par l'ar­tiste Bernar Ve­net. Voi­là peut-être à quoi se re­con­naissent les grandes cé­lé­bra­tions ! Dans cette po­li­tesse of­ferte à la mé­moire. Dans ce ta­lent à faire sou­rire sa sa­ga pour mieux s'in­ven­ter une suite. En 2015, Mar­tell n'avait pas trois siècles mais 300 ans dé­jà, 300 ans seule­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.