LE CLUB PRI­VÉ SE­LON NICK JONES

L'officiel - - FRONT ROW -

Quelle est la re­cette du suc­cès de So­ho House ? “Je di­rais de res­ter simple et d’avoir pour unique ob­jec­tif de sa­tis­faire le client. Il ne faut ja­mais perdre de vue ce qu’il

dé­sire.” Avez-vous chan­gé en

vingt ans ? “Je suis tou­jours le même. Je vibre tou­jours au­tant à chaque nou­velle ou­ver­ture. Vous ne pou­vez pas di­ri­ger un tel bu­si­ness à moins de le trou­ver ex­ci­tant. Le jour où vous n’avez plus la flamme, il est temps de

chan­ger de voie.” Un sou­ve­nir qui vous est

cher ? “Il y en a tel­le­ment… Mais l’ou­ver­ture de New York était vrai­ment un grand mo­ment pour moi et mon

équipe. Je me suis dit: ‘Wow, on a une adresse aux

États-unis !’” Vos membres ont-ils

évo­lué ? “Nous avons plu­sieurs membres qui sont avec nous de­puis le pre­mier jour. C’est très ra­fraî­chis­sant de les voir se mixer dans le même lieu avec des jeunes gens qui nous ont re­joints une se­maine plus

tôt.” Qu’est-ce qui vous anime? “L’en­vie de faire tou­jours

mieux.” Quelle tâche pré­fé­rez­vous dans votre tra­vail? “J’ai la chance d’en ap­pré­cier 80 %. Mon tra­vail est

mon hob­by.” Voya­gez-vous beau­coup ? “Énor­mé­ment, car j’es­saye d’être le plus pos­sible dans l’un de mes quinze éta­blis­se­ments à tra­vers le monde. Chaque jour est dif­fé­rent

du pré­cé­dent.” Quel com­pli­ment vous touche-t-il le plus ? “J’adore quand nos membres disent qu’ils veulent ra­me­ner le lieu

chez eux.” Quels sont les pro­jets à ve­nir de So­ho House? “Les États-unis vont oc­cu­per toute notre at­ten­tion, avec un se­cond club qui ou­vri­ra dans le Lo­wer East Side à New York et un se­cond éta­blis­se­ment à Down­town Los An­geles. Il y au­ra éga­le­ment l’eu­rope

avec des ou­ver­tures, dans les deux pro­chaines an­nées, à Am­ster­dam et

Bar­ce­lone.”

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.