Ve­ne­zue­la : Ni­co­las Ma­du­ro dé­tourne le « tube de l’été »

L'Opinion - - La Une - Gilles Sen­gès @Gille­senges

« LA CONSTI­TUANTE NE VEUT que la paix, seule­ment unir le pays, c’est avec de l’amour que nous sau­ve­rons la pa­trie [...]. Pe­tit pas à pe­tit pas, tout dou­ce­ment, nous lais­sons la haine, je te le ga­ran­tis… Len­te­ment, prends un bul­le­tin plu­tôt que les armes et ex­prime tes idées tou­jours dans la paix et le calme. »

Le dé­tour­ne­ment des pa­roles du tube de l’été Des­pa­ci­to ( « Très dou­ce­ment » ) par le ré­gime de Ni­co­las Ma­du­ro, le Pré­sident du Ve­ne­zue­la, pour pro­mou­voir l’élec­tion di­manche d’une nou­velle as­sem­blée consti­tuante boy­cot­tée par l’op­po­si­tion n’a pas du tout plu à ses in­ter­prètes, les chan­teurs por­to­ri­cains Luis Fon­si (alias Luis Al­fon­so Ro­dri­guez Lo­pez- Ce­pe­ro) et Dad­dy Yan­kee (Ra­mon Luis Aya­la Ro­dri­guez).

« A au­cun mo­ment je n’ai été consul­té, ni ai au­to­ri­sé l’uti­li­sa­tion et le chan­ge­ment des pa­roles de Des­pa­ci­to pour mo­tifs po­li­tiques, en­core moins dans la dé­plo­rable si­tua­tion d’un pays que j’aime comme le Ve­ne­zue­la. Ma mu­sique est des­ti­née à tous ceux qui aiment l’écou­ter et en pro­fi­ter, elle ne doit pas être uti­li­sée pour une pro­pa- gande es­sayant de ma­ni­pu­ler la vo­lon­té d’un peuple qui crie pour sa li­ber­té et pour un meilleur ave­nir » , dé­nonce Luis Fon­si sur son compte Twit­ter.

« Qu’at­tendre d’une per­sonne qui a vo­lé tant de vies de jeunes rê­veurs et de gens qui veulent un meilleur ave­nir pour leurs en­fants ? Que tu t’ap­pro- pries illé­ga­le­ment une chan­son ne se com­pare pas avec le crime que tu com­mets et as com­mis au Ve­ne­zue­la. Ton ré­gime dic­ta­to­rial est une in­sulte non seule­ment pour mes frères vé­né­zué­liens si­non pour le monde en­tier », écrit pour sa part Dad­dy Yan­kee sur son compte Ins­ta­gram. Ce à quoi Ni­co- las Ma­du­ro a ré­pon­du en évo­quant « une per­sé­cu­tion mon­diale » contre lui. « C’est une vi­déo in­ter­dite dans le monde par la dic­ta­ture im­pé­ria­liste, on ne peut l’écou­ter » a-t-il as­su­ré lors d’un mee­ting de­vant des re­trai­tés. Des­pa­ci­to, dont les pa­roles ori­gi­nales in­vitent à une tout autre in­vi­ta­tion que de se dé­pla­cer aux urnes est le suc­cès pla­né­taire de l’été, le plus joué sur les pla­te­formes de strea­ming, écou­té plus de 4,6 mil­liards de fois. Sur YouTube, sa vi­déo a été vue à ce jour plus de 2,8 mil­liards de fois…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.