L’Opep voit des signes clairs de ré­équi­li­brage du mar­ché

L'Opinion - - Déficits : Paris N’en A Pas Fini Avec Bruxelles -

LE MAR­CHÉ DU PÉ­TROLE se ré­équi­libre ra­pi­de­ment et a presque en­tiè­re­ment écou­lé son ex­cé­dent de pro­duits raf­fi­nés, tan­dis que l’Or­ga­ni­sa­tion des pays ex­por­ta­teurs de pé­trole (Opep) s’en tient à son ac­cord de ré­duc­tion de la pro­duc­tion, es­time le se­cré­taire gé­né­ral du car­tel. Mo­ham­med Bar­kin­do a éga­le­ment no­té que la crois­sance de la pro­duc­tion de pé­trole de schiste avait ra­len­ti par rap­port à celle du pre­mier se­mestre 2017 et que la de­mande mon­diale pour­rait être une nou­velle fois ré­vi­sée à la hausse, ce qui fa­ci­li­te­rait en­core les ef­forts de l’Opep pour sou­te­nir les prix du brut. Cette der­nière, la Rus­sie et d’autres pays non-Opep ont conclu en dé­cembre 2016 un ac­cord qui pré­voit une baisse de la pro­duc­tion d’en­vi­ron 1,8 mil­lion de ba­rils par jour (bpj) et ar­rive à échéance en mars 2018. Le cours du Brent a re­bon­di pour at­teindre près de 60 dol­lars le ba­ril fin sep­tembre, son plus haut ni­veau en deux ans. Il se traite aux en­vi­rons de 55 dol­lars ac­tuel­le­ment mais reste deux fois plus faible que mi-2014. L’Opep a in­di­qué que les stocks des pays de l’OCDE en août étaient su­pé­rieurs de 170 mil­lions de ba­rils à leur moyenne sur cinq ans, contre 340 mil­lions de ba­rils de plus en jan­vier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.