Le gaul­lisme, cette éti­quette que toute la classe po­li­tique re­ven­dique

L'Opinion - - La Une - Lu­do­vic Vi­gogne @LVi­gogne

LE CI­ME­TIÈRE NE VA PAS DÉSEMPLIR. Ce 9 no­vembre, les res­pon­sables po­li­tiques se bous­cu­le­ront à nou­veau pour fleu­rir la tombe du gé­né­ral de Gaulle, à Co­lom­bey-les-Deux-Eglises, à l’oc­ca­sion du qua­rante-sep­tième an­ni­ver­saire de sa dis­pa­ri­tion. Dans un temps très chro­no­mé­tré dé­fi­le­ront Laurent Wau­quiez, can­di­dat à l’élec­tion pour la pré­si­dence des Ré­pu­bli­cains, Maël de Ca­lan, l’élu breton qui se pré­sente face à lui, Ber­nard Ac­coyer, le se­cré­taire gé­né­ral du par­ti, Ni­co­las Du­pont-Ai­gnan, le pré­sident de De­bout la France, Flo­rian Phi­lip­pot, le fon­da­teur des Pa­triotes, Ge­ne­viève Dar­rieus­secq, la se­cré­taire d’Etat aux An­ciens com­bat­tants…

Sur Twit­ter et Fa­ce­book, les hom­mages au Gé­né­ral fleu­ri­ront éga­le­ment. C’est dé­sor­mais un ri­tuel chaque 9 no­vembre. Dans la classe po­li­tique fran­çaise, l’éti­quette gaul­liste est en ef­fet celle qui est la plus ar­bo­rée, quels que soient les camps. « La seule éti­quette que je re­ven­dique est gaul­liste », as­sure ain­si Bru­no Le Maire. Le 16 oc­tobre, le so­cia­liste Ber­nard Ca­ze­neuve as­sure sur France In­ter la promotion de son livre Chaque jour compte. L’an­cien Pre­mier mi­nistre dé­clare : « Chez moi, il y a un gaul­liste qui som­meille. Je suis très at­ta­ché à l’hé­ri­tage du gé­né­ral de Gaulle. Le dis­cours de Bayeux, ce­la a pour moi une si­gni­fi­ca­tion, la créa­tion des ins­ti­tu­tions de la Ve Ré­pu­blique qui est le vé­ri­table acte de mo­der­ni­sa­tion po­li­tique de ces soixante der­nières an­nées aus­si. » Même Jean-Luc Mélenchon y fait ré­fé­rence. Le 30 oc­tobre sur son blog, il écrit à pro­pos de son échec à faire bar­rage aux or­don­nances sur le Code du tra­vail : « Mon pro­pos n’était pas ce­lui d’un com­men­ta­teur mais ce­lui d’un pro­ta­go­niste en­ga­gé dans une lutte pour la dé­fense de ce qu’il croit fon­da­men­tal. Je ne pous­se­rai pas l’im­pu­dence jus­qu’à rap­pe­ler qu’un plus illustre que moi fit en son temps la dis­tinc­tion entre perdre une ba­taille et perdre une guerre. » Le lea­der de La France insoumise n’est pas al­lé jus­qu'à ci­ter nom­mé­ment le Gé­né­ral...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.