Ra­va­le­ment de fa­çade à l’As­sem­blée

L'Opinion - - Croissance : On Pourrait Même Faire Mieux ! - Gilles Savary

COMME IL L’AVAIT AN­NON­CÉ, le nou­veau pré­sident de l’As­sem­blée na­tio­nale, Fran­çois de Ru­gy, pro­pose un train de me­sures spec­ta­cu­laires vi­sant à abo­lir les « pri­vi­lèges » dont jouissent les par­le­men­taires, afin de com­bler le fos­sé de sus­pi­cions et de « fan­tasmes » qui s’est ins­tal­lé entre l’opi­nion pu­blique et la re­pré­sen­ta­tion na­tio­nale.

A cette oc­ca­sion, de nom­breux an­ciens par­le­men­taires de base dé­couvrent la gamme des fa­veurs exis­tantes sans qu’ils en aient eux-mêmes été bé­né­fi­ciaires, ni in­for­més. Ils y trou­ve­ront l’ex­pli­ca­tion de la sa­vante opa­ci­té des dis­tri­bu­tions de postes et de res­pon­sa­bi­li­tés des dé­buts de man­da­ture, et au pas­sage quelques éclai­rages sur les me­nus avan­tages qui leur sont at­ta­chés… Les dis­pa­ri­tés d’émo­lu­ments, comme d’avan­tages ma­té­riels et d’ac­cès pri­vi­lé­giés à de me­nues li­bé­ra­li­tés, sont jus­qu’à pré­sent res­tées un pu­dique se­cret d’ini­tiés et d’obli­gés.

Pen­dant et après leurs man­dats, les dé­pu­tés ne sont vé­ri­ta­ble­ment « égaux » que de­vant le soup­çon et l’op­probre pu­blics. De ce point de vue, stric­te­ment in­terne à l’As­sem­blée na­tio­nale, l’en­ga­ge­ment de trans­pa­rence et de nor­ma­li­sa­tion des condi­tions d’exer­cice du man­dat est d’abord un en­jeu de jus­tice et d’hon­nê­te­té entre dé­pu­tés. Il est sur­tout plei­ne­ment jus­ti­fié qu’au XXIe siècle, l’As­sem­blée mette un terme à des pri­vi­lèges d’un autre âge en re­gard du droit com­mun im­po­sé aux Fran­çais.

Mais pour que l’exer­cice aille au bout de ses in­ten­tions mo­der­ni­sa­trices, il ne peut faire l’im­passe sur le rôle du par­le­ment et de nos par­le­men­taires dans une dé­mo­cra­tie mo­derne. Une chose est de mo­ra­li­ser l’exer­cice du man­dat lé­gis­la­tif, mais pas au prix d’en ba­na­li­ser la mis­sion, qui n’est ni ba­nale, ni com­pa­rable à un mé­tier, ni do­tée de moyens d’ex­per­tise, d’éva­lua­tion et d’in­ves­ti­ga­tion à la hau­teur de ce que l’on peut at­tendre d’un Par­le­ment digne de ce nom dans un ré­gime ré­pu­bli­cain de sé­pa­ra­tion des pou­voirs.

An­ti­par­le­men­ta­risme. La ré­forme de Ru­gy pas­se­rait à cô­té de l’es­sen­tiel si elle ne pour­sui­vait que des ob­jec­tifs d’éco­no­mies bud­gé­taires et d’as­sai­nis­se­ment de la vie par­le­men­taire, sans ma­ni­fes­ter des am­bi­tions plus fon­da­men­tales de re­va­lo­ri­sa­tion et d’in­dé­pen­dance ac­crue du Par­le­ment. A dé­faut, elle cour­rait le risque de ra­ter son ob­jec­tif af­fi­ché de ré­con­ci­lier le peuple avec ses re­pré­sen­tants. Les res­sorts de l’an­ti­par­le­men­ta­risme sont aus­si vieux que les par­le­ments, et ont ré­sis­té aux mul­tiples ré­formes de mo­ra­li­sa­tion et de trans­pa­rence qui se sont suc­cé­dé à un rythme fié­vreux au gré de « scan­dales » ces der­nières an­nées.

L’un d’entre eux, et non le moindre, ré­side dans le sen­ti­ment d’in­uti­li­té de nos par­le­men­taires, éprou­vé par une grande par­tie de nos conci­toyens, a for­tio­ri de­puis que l’in­ver­sion du ca­len­drier élec­to­ral a ag­gra­vé le dés­équi­libre de nos ins­ti­tu­tions au pro­fit d’un ré­gime hy­per­pré­si­den­tiel. Du coup, de nom­breux Fran­çais vul­né­rables aux dé­ma­go­gies po­pu­listes n’en voient plus que le coût, et en fan­tasment le train de vie ! Il en dé­coule un étrange consen­sus entre le peuple et l’exé­cu­tif, en fa­veur d’un in­sa­tiable af­fai­blis­se­ment du Par­le­ment.

A s’ins­crire trop ex­clu­si­ve­ment dans l’air du temps bud­gé­taire et mo­ra­liste, la ré­forme de Ru­gy pour­rait bien su­bir le même sort que les pré­cé­dentes : ce­lui de chro­ni­ci­ser le soup­çon au lieu de le gué­rir. Notre Ré­pu­blique trou­ve­rait pour­tant plus d’in­té­rêt à une ré­ha­bi­li­ta­tion de son Par­le­ment qu’à une énième conces­sion ex­pia­toire à la crise de re­pré­sen­ta­tion qui af­fecte nos dé­mo­cra­ties. Gilles Savary est an­cien dé­pu­té PS de Gi­ronde

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.