Baisse des pro­fits à ré­pé­ti­tion : sé­rie noire pour EDF

Quinze jours après avoir ré­vi­sé en baisse ses ob­jec­tifs 2017, l’élec­tri­cien fait de même pour 2018

L'Opinion - - En Marche Fait Sa Crise D’ado - R.B.

EDF n’at­tein­dra pas ses ob­jec­tifs de ren­ta­bi­li­té opé­ra­tion­nelle en 2018. Une an­nonce in­ter­ve­nant quinze jours après la ré­vi­sion de ceux de 2017 qui a fait plon­ger l’action de 10,4 % en Bourse. Uni, conduisent à ré­duire les ob­jec­tifs de 2018. L’ebit­da de­vrait se si­tuer entre 14,6 et 15,3 mil­liards au lieu des 15,2 mil­liards au mi­ni­mum, at­ten­dus jus­qu’à pré­sent.

Ces chiffres im­pliquent néan­moins un re­bond « mar­qué » par rap­port à 2017, en rai­son de la pro­gres­sion at­ten­due des pro­duc­tions nu­cléaire et hy­drau­lique en France et d’une hausse des prix de mar­ché en Eu­rope, sou­ligne le groupe. Mais, cette nou­velle ré­vi­sion a pro­fon­dé­ment dé­çu les in­ves­tis­seurs, qui ont ma­ni­fes­té bruyam­ment leur mé­con­ten­te­ment. L’action a chu­té de 10,4 % lors de la séance de lun­di, fai­sant par­tir en fu­mée plus de 3 mil­liards d’eu­ros de ca­pi­ta­li­sa­tion bour­sière et ef­fa­çant la to­ta­li­té du re­bond en­re­gis­tré de­puis le mois de juillet.

Pour re­con­qué­rir la confiance des in­ves­tis­seurs, EDF a pa­ral­lè­le­ment an­non­cé l’ac­cé­lé­ra­tion du plan de per­for­mance d’avril 2016. L’ob­jec­tif de ré­duc­tion des charges d’ex­ploi­ta­tion en 2018 par rap­port à 2015 est ain­si por­té de 700 à 800 mil­lions d’eu­ros tan­dis que le plan de ces­sions de 10 mil­liards d’eu­ros qui de­vait s’éta­ler jus­qu’en 2020 se­ra qua­si­ment ache­vé en to­ta­li­té l’an pro­chain. Au mo­ment où les in­fluences né­fastes d’une cer­taine vi­sion po­li­tique des­serrent leur étau, l’élec­tri­cien tri­co­lore au­ra sans doute be­soin d’autres bonnes nou­velles opé­ra­tion­nelles pour re­don­ner du to­nus à son action.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.