Les syn­di­cats ne veulent pas d’une se­conde jour­née de so­li­da­ri­té

L'Opinion - - La Une - Fan­ny Gui­no­chet @fan­ny­gui­no­chet

ALORS QUE LES RE­LA­TIONS entre les syn­di­cats et Em­ma­nuel Ma­cron ne sont pas au beau fixe, l’évo­ca­tion d’une pos­sible se­conde jour­née de so­li­da­ri­té – un nou­veau jour fé­rié tra­vaillé mais non payé – pro­met de mettre en­core le feu aux poudres ! Dans un com­mu­ni­qué, la CFDT a ré­agi dès ce lun­di pour an­non­cer son re­fus. Pour la cen­trale de Laurent Ber­ger, pas ques­tion d’ac­cep­ter que « l’ef­fort de fi­nan­ce­ment né­ces­saire ne soit sup­por­té ex­clu­si­ve­ment que par les ac­tifs ». La CFDT de­mande au gou­ver- ne­ment « d’ar­rê­ter les bri­co­lages sur le fi­nan­ce­ment de la pro­tec­tion so­ciale ». At­ta­chée aux re­pos do­mi­ni­caux et aux fêtes re­li­gieuses, la CFTC pro­met de faire de même. Tout comme la CGT, ir­ri­tée que l’on de­mande aux sa­la­riés de tra­vailler plus sans être payés… Quoi­qu’en dise le chef de l’Etat, cette me­sure s’ap­pa­ren­te­rait à des pré­lè­ve­ments sup­plé­men­taires qui pè­se­raient sur tous les tra­vailleurs.

Au-de­là du dis­po­si­tif lui-même, cette me­sure pré­sen­tée comme « une piste in­té­res­sante » par Em­ma­nuel Ma­cron à l’oc­ca­sion de l’in­ter­view té­lé­vi­sée du Pré­sident sur BFM et Mé­dia­part, a aus­si beau­coup aga­cé les lea­ders syn­di­caux et pa­tro­naux. Ne se­rait- ce que parce qu’ils n’en avaient ja­mais en­ten­du par­ler au­pa­ra­vant. Tout comme la pos­si- bi­li­té évo­quée par le chef de l’Etat de construire un cin­quième risque, dé­dié à la dé­pen­dance au sein de la Sé­cu­ri­té so­ciale, aux cô­tés des quatre branches exis­tantes (ma­la­die, ac­ci­dents du tra­vail, re­traites, fa­mille). « C’est une énième dé­mons­tra­tion de la vo­lon­té de Ma­cron de pas­ser outre les par­te­naires so­ciaux et de re­prendre la main sur l’en­semble de la pro­tec­tion so­ciale », sou­ligne un lea­der de FO. Beau­coup s’in­quiètent de la forme que pour­rait prendre ce cin­quième risque. S’agit- il de res­ter dans l’es­prit de so­li­da­ri­té de la Sé­cu­ri­té so­ciale ? Ou de re­cou­rir à des as­su­rances pri­vées obli­ga­toires ? Em­ma­nuel Ma­cron a pris « l’en­ga­ge­ment so­len­nel » de s’at­te­ler au chan­tier… Le dé­bat pro­met d’être vif.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.