L’As­sem­blée vote les pri­va­ti­sa­tions d’ADP et de la FDJ

Le mi­nistre de l’Eco­no­mie et des Fi­nances pro­met « un ca­hier des charges très strict pour le ou les fu­turs in­ves­tis­seurs dans Aé­ro­ports de Pa­ris »

L'Opinion - - La Une - Ra­phaël Le­gendre t @LEGENRA

Bru­no Le Maire a « ti­ré les le­çons des er­reurs des pré­cé­dentes pri­va­ti­sa­tions »

Bru­no Le Maire était jeu­di in­vi­té de l’émis­sion « Eco­ra­ma » de Bour­so­ra­ma, en par­te­na­riat avec l’Opi­nion. Le mi­nistre de l’Eco­no­mie et des Fi­nances a fait le point sur la loi Pacte, avant le vote du vo­let pri­va­ti­sa­tion par les dé­pu­tés. Il est re­ve­nu sur le dé­part de Gé­rard Col­lomb – « un coup dur » pour l’exé­cu­tif – et a ap­pe­lé les en­tre­prises à « prendre leur res­pon­sa­bi­li­té » comme le gou­ver­ne­ment prend les siennes. « CE QUI COMPTE, c’est notre ca­pa­ci­té à main­te­nir notre cap, c’est notre dé­ter­mi­na­tion ». Trois jours après la dé­mis­sion fra­cas­sante de Gé­rard Col­lomb du gou­ver­ne­ment, Bru­no Le Maire s’ex­prime pour la pre­mière fois sur cette nou­velle crise qui se­coue le som­met de l’Etat. « Un coup dur », re­con­naît le lo­ca­taire de Ber­cy de­vant les ca­mé­ras de Bour­so­ra­ma et l’Opi­nion. Mais « ce que qui compte avant tout, c’est que nous gar­dions le cap ». « Gé­rard Col­lomb a pré­fé­ré sa ville à son en­ga­ge­ment gou­ver­ne­men­tal. C’est son choix. Les Fran­çais at­tendent de nous que nous pour­sui­vions la trans­for­ma­tion du pays. C’est là-des­sus que nous avons été élus », com­mente le mi­nistre de l’Eco­no­mie. Cô­té ré­formes jus­te­ment, Bru­no Le Maire ter­mine ce ven­dre­di quinze jours d’exa­men de sa loi Pacte à l’As­sem­blée. Un pro­jet de loi four­re­tout (plus de 70 ar­ticles) qui touche aus­si bien à la sim­pli­fi­ca­tion de la vie des en­tre­prises, qu’à leur fi­nan­ce­ment, à l’in­no­va­tion, mais aus­si aux pri­va­ti­sa­tions ou à la mo­di­fi­ca­tion de la gou­ver­nance de la Caisse des dé­pôts. Illi­sible ? « Si quel­qu’un a un ar­ticle de loi qui per­met en quelques lignes de ré­gler tous les pro­blèmes de compétitivité, de taille, d’in­no­va­tion des en­tre­prises fran­çaises, qu’on me le pré­sente, ré­torque Bru­no Le Maire. Pacte agit sur tous les le­viers pour être ef­fi­cace ».

« Ga­ran­ties in­suf­fi­santes ». Les pri­va­ti­sa­tions d’Aé­ro­ports de Pa­ris (ADP) et de la Fran­çaise des Jeux (FDJ) ont été adop­tées jeu­di par les dé­pu­tés. La par­tie la plus sen­sible po­li­ti­que­ment. Face à lui, le mi­nistre a dû af­fron­ter ce que le dé­pu­té (LR) de la Manche, Phi­lippe Gos­se­lin, a dé­crit comme « une coa­li­tion d’op­po­si­tions entre la droite, la gauche, les In­sou­mis et le Par­ti com­mu­niste » ras­sem­blés par le sen­ti­ment « d’une bra­de­rie (...) des bi­joux com­muns de la Na­tion ».

« Tout ce qui est au coeur de la sou­ve­rai­ne­té comme le nu­cléaire, tout ce qui touche aux grands ser­vices pu­blics – SNCF, EDF, La Poste… –, tout ce qui est au coeur des mis­sions de sou­ve­rai­ne­té de l’Etat n’est pas ces­sible », ré­pond Bru­no Le Maire. Pour le reste, des ac­ti­vi­tés comme les aé­ro­ports et les jeux « peuvent très bien être cé­dées à des ac­teurs pri­vés, tout en gar­dant une ré­gu­la­tion et un contrôle très fort ».

Di­rec­teur de ca­bi­net du Pre­mier mi­nistre Do­mi­nique de Ville­pin lors de la pri­va­ti­sa­tion des au­to­routes en 2006, Bru­no Le Maire re­con­naît au­jourd’hui que « des er­reurs ont été faites » à l’époque. « Nous n’avions pas mis de ga­ran­tie suf­fi­sante (...). J’ai ti­ré les le­çons des pri­va­ti­sa­tions. C’est là aus­si le mé­rite d’avoir une ex­pé­rience en po­li­tique », ex­plique-t-il au­jourd’hui.

Douze ans plus tard, le mi­nistre pro­met « un ca­hier des charges très strict pour le ou les fu­turs in­ves­tis­seurs dans Aé­ro­ports de Pa­ris ». Une ré­gle­men­ta­tion si ser­rée que cer­tains craignent qu’elle ne pèse sur la va­lo­ri­sa­tion d’ADP. « Je ne suis pas in­quiet (...). L’équipe ac­tuelle a fait un su­per bou­lot. ADP se porte bien (…). Le tran­sport aé­rien est en pleine pro­gres­sion. Je pense que l’ac­tif se­ra bien va­lo­ri­sé », as­sure-t-il.

L’Etat gar­de­ra-t-il une par­ti­ci­pa­tion dans la FDJ ou ADP ? « Tout est ou­vert », a in­di­qué Bru­no Le Maire. Le su­jet ne se­ra pas tran­ché avant 2019. Le mi­nistre in­dique par ailleurs « avoir écou­té les élus lo­caux » d’Ile-de-France qui sou­hai­taient en­trer au ca­pi­tal d’ADP. Il fal­lait pour ce­la une dis­po­si­tion lé­gis­la­tive adop­tée par voie d’amen­de­ment jeu­di. Le gou­ver­ne­ment a éga­le­ment ac­cep­té une pro­po­si­tion de l’élu com­mu­niste de Seine-Saint-De­nis, Sté­phane Peu, im­po­sant des en­ga­ge­ments des fu­turs ac­tion­naires en ma­tière d’em­plois.

Res­pon­sa­bi­li­té. Le mi­nistre des Fi­nances est en­fin re­ve­nu sur les dé­cla­ra­tions de Pa­trick Mar­tin, qui a af­fir­mé en dé­but de se­maine dans nos co­lonnes que les im­pôts ne bais­se­raient pas de 19 mil­liards comme l’in­dique Ber­cy, mais aug­men­te­raient de 4 mil­liards l’an­née pro­chaine sur les en­tre­prises. Le nu­mé­ro 2 du Me­def juge que les 20 mil­liards d’eu­ros de la bas­cule du CICE en baisses de charges ap­por­te­ront de la tré­so­re­rie mais au­cune amé­lio­ra­tion du compte de ré­sul­tat. « J’ai lu avec at­ten­tion cette in­ter­view, je ne cache pas qu’elle m’a sur­pris », a ré­agi le mi­nistre.

« Nous me­nons une po­li­tique fa­vo­rable aux en­tre­prises et aux en­tre­pre­neurs, parce que (...) ce sont eux qui four­ni­ront aux Fran­çais les em­plois dont ils ont be­soin. Plu­tôt que de dire qu’il n’y a pas as­sez de baisses d’im­pôts et que ça ne va pas as­sez vite, les en­tre­pre­neurs de­vraient se de­man­der comment ai­der un gou­ver­ne­ment qui prend des dé­ci­sions qui leur sont fa­vo­rables ». Et le mi­nistre de conclure : «Cha­cun doit être mis de­vant ses res­pon­sa­bi­li­tés. Nous fai­sons notre tra­vail. Les en­tre­prises doivent aus­si faire le leur. »

CAPTURE D'ÉCRAN L’OPI­NION/BOUR­SO­RA­MA

Bru­no Le Maire était jeu­di l’in­vi­té spé­cial de l’émis­sion « Eco­ra­ma », en par­te­na­riat avec l’Opi­nion et Bour­so­ra­ma.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.