A la com­mis­sion Be­nal­la du Sé­nat, der­nière au­di­tion avant conclu­sions

L'Opinion - - La Une - Ca­ro­line Vi­gou­reux t @Ca­roVi­gou­reux

LE FEUILLETON BE­NAL­LA de­vrait bien­tôt tou­cher à sa fin. Les sé­na­teurs de la com­mis­sion d’en­quête par­le­men­taire pro­cèdent mer­cre­di à leur der­nière au­di­tion, avec la convo­ca­tion de So­phie Hatt, ex-cheffe du groupe de sé­cu­ri­té de la pré­si­dence de la Ré­pu­blique (GSPR), di­rec­trice des ser­vices ac­tifs de la po­lice na­tio­nale et di­rec­trice de la co­opé­ra­tion in­ter­na­tio­nale au mi­nis­tère de l’In­té­rieur.

De­puis sa consti­tu­tion le 23 juillet, la com­mis­sion d’en­quête du Sé­nat au­ra me­né 29 au­di­tions. En tout, tren­te­neuf per­sonnes au­ront été en­ten­dues par les élus du Pa­lais du Luxem­bourg, cer­taines ayant été convo­quées en groupe. « Il fau­drait presque ré­en­tendre tout le monde. Il y a tel­le­ment de contra­dic­tions entre les uns et les autres qu’il y a for­cé­ment des per­sonnes qui ne disent pas la vé­ri­té », sou­pire un membre de la com­mis­sion. Les sé­na­teurs at­tendent tou­jours cer­tains do­cu­ments qu’ils ont ré­cla­més. Ils n’ont tou­jours pas re­çu la fiche de poste d’Alexandre Be­nal­la, an­cien char­gé de mis­sion de l’Ely­sée. Se­lon nos in­for­ma­tions, ils avaient éga­le­ment ré­cla­mé aux am­bas­sades d’Al­le­magne, du Royaume-Uni et d’Ita­lie des com­pa­ra­tifs de l’or­ga­ni­sa­tion de la sé­cu­ri­té du chef d’Etat ou de gou­ver­ne­ment, qui doivent en­core leur être trans­mis.

Les sé­na­teurs vont main­te­nant s’at­te­ler à la ré­dac­tion du rap­port. Ils dis­posent au maxi­mum de six mois pour bou­cler leurs tra­vaux mais leurs conclu­sions de­vraient être ren­dues pu­bliques plus ra­pi­de­ment, d’ici un mois. « A un mo­ment, il y au­ra une forme de sa­tu­ra­tion », conve­nait lui-même le pré­sident de la com­mis­sion, le sé­na­teur LR de la Manche Phi­lippe Bas, en­tou­ré des deux rap­por­teurs, Jean-Pierre Sueur (PS, Loi­ret) et Mu­riel Jour­da (LR, Mor­bi­han).

L’au­di­tion d’Alexandre Be­nal­la lui­même, le 19 sep­tembre der­nier, avait don­né lieu à un bras de fer sans pré­cé­dent entre le gou­ver­ne­ment et les sé­na­teurs. L’échange de deux heures et de­mie s’était fi­na­le­ment dé­rou­lé dans un cli­mat plu­tôt apai­sé.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.