La ca­pi­ta­li­sa­tion, angle mort du pro­jet De­le­voye

L'Opinion - - La Une - Oli­vier Au­guste t @Oli­vier_Au­guste

Au mo­ment de prendre sa re­traite, est-il fi­nan­ciè­re­ment plus avan­ta­geux d’avoir eu une car­rière de sa­la­rié du pri­vé, de com­mer­çant, de pro­fes­sion li­bé­rale, d’en­sei­gnant, d’agent ter­ri­to­rial, d’en­tre­pre­neur ? Qui­conque s’est plon­gé dans les méandres des re­traites à la fran­çaise sait qu’il est im­pos­sible de ré­pondre, tant les règles de cal­cul sont dif­fé­rentes d’une caisse à l’autre. De quoi ali­men­ter sans fin (et pas tou­jours à tort) soup­çons et ran­coeurs sur le thème des « pri­vi­lèges ». La grande force de la re­fonte ébau­chée mer­cre­di par le Haut­Com­mis­saire Jean-Paul De­le­voye tient donc dans ce prin­cipe : même ren­de­ment pour tous, c’est-à-dire qu’« un eu­ro co­ti­sé don­ne­ra les mêmes droits à cha­cun », pour re­prendre le slo­gan d’Em­ma­nuel Ma­cron. Com­bi­né à un âge lé­gal en­fin har­mo­ni­sé, l’es­quisse est sé­dui­sante – clar­té, équi­té.

Les contor­sions des der­niers jours au­tour de l’idée d’« âge pi­vot » rap­pellent néan­moins que cette re­mise à plat ne re­mé­die­ra en rien à la prin­ci­pale fra­gi­li­té du sys­tème : la dé­gra­da­tion conti­nue du nombre de co­ti­sants par re­trai­té. Ce risque de­meure dans tout ré­gime par ré­par­ti­tion, qu’il fonc­tionne en tri­mestres, en points ou au­tre­ment. Et le meilleur moyen d’en pré­mu­nir les fu­turs re­trai­tés est de ne pas les lais­ser mettre tous leurs oeufs dans le même pa­nier. Au­tre­ment dit, aux cô­tés de la ré­par­ti­tion qui as­sure une so­li­da­ri­té in­ter­gé­né­ra­tion­nelle à la­quelle les Fran­çais sont at­ta­chés, dé­ve­lop­per un com­plé­ment par ca­pi­ta­li­sa­tion. Mais en obli­geant cha­cun à co­ti­ser au fu­tur ré­gime « uni­ver­sel » jus­qu’à un mon­tant très éle­vé de re­ve­nus (10 000 eu­ros par mois), le gou­ver­ne­ment étouffe toute pos­si­bi­li­té de dé­ve­lop­per réel­le­ment la ca­pi­ta­li­sa­tion. C’est mal­heu­reu­se­ment une des rares dé­ci­sions qu’il a dé­jà prises. Ceux qui s’in­té­ressent réel­le­ment au pou­voir d’achat des re­trai­tés de­vraient le pous­ser à la ré­exa­mi­ner.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.