La Grèce songe de nou­veau à ré­cla­mer 280 mil­liards à l’Al­le­magne

L'Opinion - - La Une - Gilles Sen­gès t @Gille­senges

LA TEN­SION RISQUE de re­mon­ter bien­tôt entre Athènes et Ber­lin. Dé­sor­mais sor­tie de son troi­sième plan de sau­ve­tage, la Grèce s’ap­prête en ef­fet à re­ve­nir à la charge et à de­man­der pour 280 mil­liards d’eu­ros de dom­mages de guerre à l’Al­le­magne. Se­lon l’heb­do­ma­daire al­le­mand Der Spie­gel, le su­jet de­vrait être sou­le­vé lors des dis­cus­sions entre le pré­sident grec Pro­ko­pis Pav­lo­pou­los et son ho­mo­logue al­le­mand Frank-Wal­ter Stein­meier, en vi­site of­fi­cielle du 10 au 12 oc­tobre.

Ré­cur­rente, la ques­tion avait été re­lan­cée par Alexis Tsi­pras, peu de temps après son ar­ri­vée au pou­voir en fé­vrier 2015. Le lea­der de la gauche ra­di­cale de­ve­nu Pre­mier mi­nistre avait évo­qué dans son pre­mier dis­cours de po­li­tique gé­né­rale l’« obli­ga­tion his­to­rique » et « mo­rale » de son pays à ré­cla­mer à l’Al­le­magne le rem­bour­se­ment du prêt im­po­sé par le ré­gime na­zi ain­si que des in­dem­ni­tés de guerre. Ce qui lui avait va­lu une ré­ponse né­ga­tive des plus sèches de Ber­lin. Etran­glée fi­nan­ciè­re­ment, la Grèce n’était pas vrai­ment en po­si­tion de force à l’époque pour for­cer la dis­cus­sion. Aus­si le rap­port chif­frant à 269,5 mil­liards d’eu­ros le mon­tant des ré­cla­ma­tions et à 10,3 mil­liards ce­lui du rem­bour­se­ment d’un em­prunt im­po­sé par Ber­lin pour « dé­penses d’oc­cu­pa­tion » avait-il été re­mi­sé dans les pla­cards en 2016.

La fin du plan de sau­ve­tage ai­dant, le dos­sier est en passe d’être res­sor­ti. Le pré­sident du Par­le­ment grec a an­non­cé que son adop­tion de­vrait faire l’ob­jet d’un vote d’ici à la fin de l’an­née. Le su­jet fait consen­sus dans le pays. Lors de ré­centes cé­ré­mo­nies en mé­moire des vic­times des na­zis, Alexis Tsi­pras, tout comme Pro­ko­pis Pav­lo­pou­los, clas­sé à droite, ont ain­si évo­qué d’une même voix « le de­voir his­to­rique » que re­pré­sen­tait la dé­marche. Athènes semble prêt à al­ler jus­qu’au bout. Se­lon Der Spie­gel, la Grèce veut pous­ser l’af­faire de­vant le Par­le­ment et le Conseil eu­ro­péens, les Na­tions unies, voire la Cour in­ter­na­tio­nale de jus­tice.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.