Wa­shing­ton main­tient la pres­sion sur les Eu­ro­péens

L'Opinion - - Donald Trump, What Else ? - Isa­belle Mar­chais (à Bruxelles) t @IMar­chais

LE BRAS DE FER COM­MER­CIAL entre Wa­shing­ton et les Eu­ro­péens conti­nue. Certes, le pré­sident de la Com­mis­sion, Jean-Claude Jun­cker, a conclu le 25 juillet une trêve avec Do­nald Trump qui, sans pour au­tant le­ver les sur­taxes sur l’acier et l’alu­mi­nium, a ac­cep­té d’ou­vrir des né­go­cia­tions sur l’abais­se­ment des bar­rières ta­ri­faires et non ta­ri­faires. Un groupe de tra­vail de haut ni­veau a de­puis été mis en place, sous l’égide de la com­mis­saire Ce­ci­lia Malm­ström et du re­pré­sen­tant amé­ri­cain au com­merce, Ro­bert Ligh­thi­zer. Mais les dif­fé­rends s’ac­cu­mulent et les deux par­te­naires s’ac­cusent mu­tuel­le­ment de ra­len­tir les tra­vaux.

Re­vi­re­ment. Ce sont les Eu­ro­péens qui, pour évi­ter une nou­velle mon­tée des ten­sions, ont pro­po­sé aux Etats-Unis de né­go­cier un ac­cord ta­ri­faire dans le sec­teur in­dus­triel. Une fa­çon se­lon eux de ré­pondre aux at­taques du lo­ca­taire de la Mai­son Blanche, qui ne cesse de dé­non­cer les droits de douane de 10 % im­po­sés par l’UE sur les im­por­ta­tions de voi­tures amé­ri­caines alors que les Etats-Unis ap­pliquent des droits de douane de 2,5 % sur les voi­tures eu­ro­péennes. Las, les Amé­ri­cains ont exi­gé au der­nier mo­ment d’ex­clure l’au­to­mo­bile de ces né­go­cia­tions. « Ils se sont ren­dus compte qu’ils n’étaient pas com­pé­ti­tifs dans ce sec­teur, qu’une ré­duc­tion des droits de douane ne ré­gle­rait rien, que les pre­miers bé­né­fi­ciaires se­raient en fait BMW, dont la plus grande usine n’est pas si­tuée en Al­le­magne mais en Ca­ro­line du Sud et qui est le pre­mier ex­por­ta­teur amé­ri­cain en Eu­rope », ex­plique un proche des né­go­cia­tions. Ce re­vi­re­ment risque de po­ser un pro­blème de com­pa­ti­bi­li­té avec les règles de l’OMC : les ac­cords com­mer­ciaux ré­gio­naux sont au­to­ri­sés, à condi­tion de cou­vrir l’es­sen­tiel des échanges com­mer­ciaux entre les par­te­naires. Pour com­pli­quer le tout, les Etats-Unis in­sistent pour élar­gir les né­go­cia­tions à l’agri­cul­ture, ce qui est pro­pre­ment in­ac­cep­table pour les Vingt-Huit, et no­tam­ment pour la France, qui ne veut pas en­tendre par­ler d’un grand ac­cord de type TTIP, fût-ce dans une ver­sion al­lé­gée.

Si l’ac­cord de juillet pré­voit bien une aug­men­ta­tion des achats eu­ro­péens de so­ja, c’est uni­que­ment aux condi­tions de mar­ché. « Sur le so­ja, l’Eu­rope a été as­sez op­por­tu­niste car les im­por­ta­tions avaient dé­jà com­men­cé à aug­men­ter », as­sure une source di­plo­ma­tique eu­ro­péenne. Suite aux contre-me­sures prises par Pé­kin, le so­ja amé­ri­cain est au­jourd’hui beau­coup moins cher que son équi­valent bré­si­lien ou ar­gen­tin.

La par­tie s’an­nonce éga­le­ment dif­fi­cile sur les normes et obs­tacles ré­gle­men­taires. « On es­saie de trou­ver des do­maines d’in­té­rêt com­mun sur les­quels on peut tra­vailler, comme la phar­ma­cie, les cos­mé­tiques et le ma­té­riel mé­di­cal ou l’au­to­mo­bile », ex­plique la source. Di­verses mo­da­li­tés de co­opé­ra­tion sont en­vi­sa­geables, de l’har­mo­ni­sa­tion à l’échange de don­nées, de l’équi­va­lence à sys­tème de re­con­nais­sance mu­tuelle des mé­ca­nismes d’éva­lua­tion de la confor­mi­té des normes. Une chose est sûre : quelle que soit la so­lu­tion re­te­nue, il ne se­ra pas ques­tion pour les Eu­ro­péens d’ou­vrir leur mar­ché aux pou­lets chlo­rés et au boeuf aux hor­mones made in USA. L’UE a tout in­té­rêt à gar­der une re­la­tion construc­tive avec les Etats-Unis, y com­pris dans l’es­poir de mo­der­ni­ser l’OMC. Reste à sa­voir si Do­nald Trump fe­ra le même choix et concen­tre­ra ses at­taques sur les dis­tor­sions chi­noises, ou s’il pren­dra le risque de se lan­cer dans une ba­taille com­mer­ciale tous azi­muts qui ne res­te­rait pas sans ré­ponse. Ré­ponse dans les pro­chaines se­maines, quand se­ront connus les ré­sul­tats de l’en­quête di­li­gen­tée par Wa­shing­ton sur les im­por­ta­tions de voi­tures.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.