L’Ara­bie saou­dite, l’Es­pagne et le Va­ti­can à l’heure de SOS Fan­tômes

L'Opinion - - La Une - Gilles Sen­gès t @Gille­senges

IL N’Y A PAS QU’EN FRANCE où la cé­lé­bra­tion d’Hal­lo­ween a été agi­tée. De­puis le dé­but du mois d’oc­tobre, Riyad est ain­si han­té par l’af­faire Kha­shog­gi, du nom de ce jour­na­liste en­tré au consu­lat d’Ara­bie saou­dite d’Is­tan­bul et qui n’en est ja­mais res­sor­ti. En Es­pagne, c’est le fan­tôme du gé­né­ral Fran­co qui re­vient han­ter, ces jours-ci, le gou­ver­ne­ment so­cia­liste de Pe­dro San­chez, dé­si­reux de dé­mé­na­ger la dé­pouille du dic­ta­teur de la « Val­lée de ceux qui sont tom­bés », le mo­nu­men­tal mau­so­lée où il re­pose près de Ma­drid, tan­dis que la dé­cou­verte de restes hu­mains à la non­cia­ture du Va­ti­can, à Rome, a ré­veillé en Ita­lie l’af­faire de la dis­pa­ri­tion de deux jeunes filles, il y a trente-cinq ans.

Tan­dis que le ré­gime saou­dien pa­tauge pour ex­pli­quer ce qu’il est ad­ve­nu de son res­sor­tis­sant, les au­to­ri­tés es­pa­gnoles se dé­battent pour trou­ver un nou­veau point de chute au « cau­dillo » alors que ses hé­ri­tiers se­raient prêts à ce qu’il soit dé­pla­cé… à la seule condi­tion que ce­la soit dans un ca­veau de fa­mille si­tué dans la ca­thé­drale de l’Al­mu­de­na, en plein coeur de la ca­pi­tale, face au Pa­lais royal.

Au re­tour d’un voyage à Rome, au dé­but de la se­maine der­nière, Car­men Cal­vo, la vice-pré­si­dente du gou­ver­ne­ment, pen­sait s’être as­su­rée du sou­tien du Va­ti­can pour évi­ter un tel scé­na­rio mais le car­di­nal Pie­tro Pa­ro­lin, l’am­bas­sa­deur du pape Fran­çois, a dé­men­ti tout ac­cord. L’Eglise ca­tho­lique a suf­fi­sam­ment de sou­cis avec ses propres ca­davres.

Tout ce­la n’est pas sans rap­pe­ler les pa­roles pré­mo­ni­toires d’une chan­son écrite par Bo­ris Vian, il y a soixante ans, in­ti­tu­lée Ar­thur où t’as mis le corps. Po­pu­la­ri­sée en 1964 par l’ac­teur-in­ter­prète Serge Reg­gia­ni, elle ra­conte les mésa­ven­tures d’une bande de mal­frats qui veut se dé­bar­ras­ser du corps de sa vic­time, mais Ar­thur, à qui cette mis­sion a été at­tri­buée, a éga­ré le ca­davre. L’his­toire est dé­ci­dé­ment un éter­nel re­com­men­ce­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.