 Le par­king des écoles in­ter­dit

Le par­king des écoles se­ra dé­sor­mais in­ter­dit aux vé­hi­cules des pa­rents. Une me­sure prise par la mai­rie pour évi­ter que quelques in­ci­vi­li­tés ne dé­bouchent sur un drame.

L'Orne Combattante (FL) - - La Une - Tho­mas Gour­lin

Le manque de res­pect des règles de quelques-uns fait du tort à la ma­jo­ri­té res­pec­tueuse.

Voi­ci ré­su­mée en une pe­tite phrase la si­tua­tion qui a conduit la mu­ni­ci­pa­li­té de Mes­sei à prendre une dé­ci­sion ra­di­cale pour em­pê­cher un ac­ci­dent. La mai­rie vient de dé­ci­der d’in­ter­dire l’ac­cès du par­king de l’école ma­ter­nelle Jacques-pré­vert et de l’école pri­maire Mar­cel-pa­gnol aux voi­tures des pa­rents.

Lors de la der­nière réu­nion du con­seil mu­ni­ci­pal, mer­cre­di 28 oc­tobre, cette dé­ci­sion a été ex­pli­quée. L’ad­jointe au maire, Bri­gitte Viar­mé, a par­lé « d’in­ci­vi­li­tés au ni­veau de cer­tains pa­rents sur le pe­tit par­king qui donne juste de­vant l’école ma­ter­nelle » . Elle a ra­con­té un évé­ne­ment qui a pous­sé la mai­rie à ré­agir : « Un jour, il y a une pe­tite fille qui a failli être ren­ver­sée. Nous avons dé­ci­dé, avec le maire et la com­mis­sion des af­faires sco­laires, que cette pe­tite place ne se­rait plus ac­ces­sible aux vé­hi­cules des pa­rents » , a-telle ra­con­té dans la salle de réu­nion du con­seil mu­ni­ci­pal.

Le maire, Mi­chel Du­maine, a ren­ché­ri en dé­cla­rant : « Con­crè­te­ment, on avait des gens qui ren­traient dans ce par­king et qui al­laient se ga­rer de­vant la chaîne. Et, sur­tout, le pro­blème, c’est qu’ils re­par­taient en marche ar­rière. Donc, il y a un ga­min qui a failli pas­ser sous la voi­ture. Ça tou­chait quelques pa­rents, aux­quels les choses ont été ex­pli­quées, et qui ne veulent pas com­prendre » .

En outre, Bri­gitte Viar­mé a ajou­té un ar­gu­ment, in­di­quant qu’il était né­ces­saire que l’ac­cès soit pré­ser­vé pour le pas­sage des se­cours, en cas de be­soin : « Si, un jour, il y a un pro­blème, les pom­piers ne pour­raient pas ac­cé­der aux écoles » .

Bien en­ten­du, cet es­pace res­te­ra ac­ces­sible à quelques per­sonnes au­to­ri­sées. « Il y au­ra des places de par­king ré­ser­vées aux en­sei­gnants, au per­son­nel et à la Mai­son d’as­sis­tantes ma­ter­nelles » ,a pré­ci­sé Mi­chel Du­maine.

Un pan­neau « sens in­ter­dit » se­ra ins­tal­lé. Il se­ra donc pos­sible, pour les forces de l’ordre, de ver­ba­li­ser les contre­ve­nants.

À deux doigts d’un drame

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.