« Pour une in­ter­co de bon sens du Grand Pays d’an­daine »

Can­di­dat aux mu­ni­ci­pales de 2008 et 2014, Claude Lefèvre ré­agit au pro­jet de carte de re­dé­cou­page in­ter­com­mu­nal pré­sen­té par le Pré­fet, qu’il n’ap­prouve pas.

L'Orne Combattante (FL) - - La Ferté -

Dans son cour­rier, Claude Lefèvre de­mande au Pré­fet « de prendre la bonne dé­ci­sion qui s’im­pose » en étant à l’écoute de la po­pu­la­tion. Fa­vo­rable à la pé­ti­tion cir­cule, il veut même al­ler plus loin en de­man­dant aux élus « de consul­ter les contri­buables par un ré­fé­ren­dum. « Ils doivent s’ex­pri­mer à haute voix sur leur des­tin. Ne créons pas une uto­pie de

nou­velle fron­tière » .

« Ne pas se faire ava­ler »

Pre­nant comme exemple le ré­seau rou­tier, « qui est bien plus fa­vo­rable sur l’ag­glo de Flers » , Claude Lefèvre craint que les fu­tures PME ne sou­haitent da­van­tage s’ins­tal­ler dans cette zone, plu­tôt que sur le bas­sin fer­tois. « Il s’agit de ne pas se faire ava­ler. Nous de­man­dons une vraie in­ter­co de bon sens, com­pa­tible et non sur une zone hé­té­ro­gène » .

Le Fer­tois dresse un bi­lan né­ga­tif sur sa ville, 5e de l’orne : « plus de gare SNCF, le scan­ner en­vo­lé, la ma­ter­ni­té dé­pla­cée, la Clai­rière trans­fé­rée, les ur­gences prêtes à dis­pa­raître, de­main les en­tre­prises et après quoi ? Nous ne vou­lons pas une dé­cli­nai­son, mais un re­bon­dis­se­ment de

qua­li­té » .

Des atouts sur le bas­sin d’an­daine

En re­vanche, Claude Lefèvre ne se dit pas hos­tile à la construc­tion d’un en­semble de 20 à 30 000 ha­bi­tants pour for­mer le Grand Pays d’an­daine.

« Nous avons des atouts pour bien faire avec des ter­rains in­dus­triels, des ter­rains pour du lo­tis­se­ment, des sites tou­ris­tiques. Il faut mettre carte blanche sur table pour éla­bo­rer un nou­veau sché­ma. Ne re­gar­dons pas les éti­quettes po­li­tiques, il faut faire ce qui est bon pour nos conci­toyens de de­main » .

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.