Pre­mier ate­lier abeilles à la salle com­mu­nale

L'Orne Combattante (FL) - - Putanges -

Lun­di, du­rant l’après- mi­di, la salle com­mu­nale de Rabodanges ac­cueillait son pre­mier ate­lier abeilles. Le but de ce­lui­ci est de sen­si­bi­li­ser le pu­blic aux be­soins des abeilles et à la na­ture de fa­çon plus gé­né­rale. Il faut sa­voir qu’il existe plus de 900 types d’abeilles qui ne pro­duisent pas de miel, et res­tent donc mé­con­nus.

« Faire at­ten­tion à la na­ture »

Pour cette pre­mière ren­contre, Anne- Lise De­hée ex­plique que « le but est que les abeilles aient le gîte et le cou­vert dans notre ville. Cer­taines abeilles ont des be­soins spé­ci­fiques, il faut donc avoir des plantes spé­ci­fiques pour elles ». Et elle ajoute qu’ « il faut faire at­ten­tion à la na­ture et bien se rendre compte de la bio­di­ver­si­té » .

Ce jour- là, les per­sonnes pré­sentes ont pu réa­li­ser leur « grain de pol­len » . Il s’agit de prendre un pa­pier sur le­quel il est écrit un voeu puis, une fois chif­fon­né, l’en­ro­ber d’une fine couche de terre et le tout est mis au four pour la réa­li­sa­tion du voeu.

Le pro­jet cherche, d’une part, à sen­si­bi­li­ser et, d’autre part, il veut mon­trer l’exemple sur la ges­tion des es­paces pu­blics en mi­lieu rural afin de sau­ve­gar­der les dif­fé­rentes es­pèces.

En ef­fet, mal­heu­reu­se­ment, dé­jà, de nom­breux types ont dis­pa­ru à cause de l’ac­ti­vi­té hu­maine.

À terme, « l’ate­lier abeilles » sou­haite éta­blir un lieu de ré­si­dence pour les abeilles où elles pour­ront se dé­ve­lop­per sans craindre pour leur vie. La réa- li­sa­tion de ce pro­jet ne se fe­ra qu’avec l’aide de per­sonnes de bonne vo­lon­té qui au­ront à coeur de mettre leurs com­pé­tences au ser­vice de « l’ate­lier abeilles ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.