« Le maire a peur de la dé­mo­cra­tie »

L'Orne Combattante (FL) - - La Ferté -

Pré­sent à la réunion pu­blique du 4 no­vembre, Yves Jeanne, conseiller mu­ni­ci­pal d’op­po­si­tion, porte un re­gard sur la si­tua­tion. « Au con­seil mu­ni­ci­pal du 5 oc­tobre, la 17e ques­tion était la po­si­tion de la ville de La Fer­té-ma­cé sur la construc­tion de l’in­ter­com­mu­na­li­té et du ba­sin de vie. Ce même 5 oc­tobre, en ar­ri­vant au con­seil, nous avions une dé­li­bé­ra­tion por­tant le même titre, mais où il était de­man­dé de vo­ter l’in­té­gra­tion à la CAPF* afin de contri­buer à la construc­tion d’une in­ter­com­mu­na­li­té vi­sible à l’échelle de la grande Nor­man­die. Cette dé­li­bé­ra­tion an­nu­lait celle de l’ordre du jour lé­gal » . Re­gret­tant que le pro­jet soit par­ve­nu tar­di­ve­ment avant le con­seil, l’op­po­si­tion s’abs­te­nait.

Si­gna­taire de la pé­ti­tion du Col­lec­tif ci­toyen pour une Cdc ren­for­cée au­tour de La Fer­té, Yves Jeanne re­grette « que Jacques Dal­mont re­fuse le ré­fé­ren­dum, qu’il per­drait as­su­ré­ment. Le maire a peur du peuple et de la dé­mo­cra­tie. Les élus ma­jo­ri­taires de La Fer­té ont créé la sur­prise en vo­tant le rap­pro­che­ment avec Flers en ba­fouant le prin­cipe de ter­ri­toire » . L’élu d’op­po­si­tion rap­pelle pour­tant que, pen­dant la cam­pagne mu­ni­ci­pale de 2014, Jacques Dal­mont avait un axe fort : dé­ve­lop­per la dé­mo­cra­tie par­ti­ci­pa­tive avec créa­tion d’une com­mis­sion ex­tra-mu­ni­ci­pale ».

*CAPF : Com­mu­nau­té d’ag­glo­mé­ra­tion du pays de Flers

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.