TÉ­LÉ­THON. Les Fer­max au plan d’eau Les an­ciens lo­caux du CMPR la Clai­rière tou­jours in­oc­cu­pés

De­puis fin 2013, l’an­cien site du CMPR* La Clai­rière et de la Mai­son des Pa­rents est à l’aban­don. Le pro­jet qui de­vait s’y réa­li­ser tarde à abou­tir.

L'Orne Combattante (FL) - - La Ferté Et Son Pays - Il reste des places pour les adhé­rents. Contact : 02.33.37.27.57.

Par­mi les ac­tions Force T pro­po­sées pour le Té­lé­thon sur la ci­té fer­toise, la ve­nue des Fer­max se­ra l’un des temps forts de cette édi­tion 2015.

Créée voi­là plus de 45 ans par Fer­nand Beau­det et Maxime Pas­says, l’équipe des Fer­max s’est fait une grande no­to­rié­té dans toute la ré­gion, et bien au-de­là. Comme ils l’avaient fait voi­là une quin­zaine d’an­nées, les cas­ca­deurs vien­dront par­ti­ci­per aux ani­ma­tions pro­po­sées à La Fer­téMa­cé pour le Té­lé­thon.

Sa­me­di 5 dé­cembre, trois pi­lotes et huit cas­ca­deurs se­ront pré­sents sur le par­king du plan d’eau. De 10 h à 12 h et de 14 h à 17 h, les dé­mons­tra­tions « ro­déo » en Peu­geot 505 al­ter­ne­ront avec les bap­têmes pro­po­sés aux spec­ta­teurs. Pour chaque bap­tême en voi­ture sur deux roues, 2 € se­ront de­man­dés par per­sonne. La to­ta­li­té des gains ré­col­tés se­ra re­ver­sée au pro­fit de L’AFM (as­so­cia­tion fran­çaise contre les myo­pa­thies). Il y au­ra éga­le­ment une vente de bois­sons, de crêpes et de pâ­tis­se­ries.

Voi­là deux ans, pra­ti­que­ment jour pour jour, nous avions consa­cré un ar­ticle au dé­part du CMPR La Clai­rière vers Flers, dans le cadre d’un rap­pro­che­ment avec le Centre hos­pi­ta­lier Jacques-mo­nod. A l’époque, les deux re­pré­sen­tants de l’as­so­cia­tion Ma­rie-ange Mot­tier, pro­prié­taire des lieux, nous avaient pré­sen­té le pro­jet de re­con­ver­sion du site. « Après tra­vaux, ce bâ­ti­ment de 5 000 m2 ac­cueille­ra à la fois l’in­ter­nat de L’IEM* la Fo­rêt, pour le­quel nous avons un agré­ment de 15 places, et la mai­son d’ac­cueil spé­cia­li­sée ins­tal­lée de­puis 2012 au sein de l’hô­pi­tal » avaient-ils ex­pli­qué.

Les res­pon­sables étaient alors dans l’at­tente du feu vert de L’ARS* pour ef­fec­tuer le dé­mé­na­ge­ment. Une né­go­cia­tion était éga­le­ment en­ga­gée pour faire évo­luer l’agré­ment au-de­là des neuf places exis­tantes.

Chan­ge­ment de mains

Vingt-quatre mois ont pas­sé, et le scé­na­rio a, semble- t- il, chan­gé. Sur place, des grilles ca­de­nas­sées, des lo­caux sans vie, des herbes hautes. L’en­droit est dé­sert. Ou­verte en 2008, grâce au fi­nan­ce­ment de l’opé­ra­tion pièces jaunes, la Mai­son des pa­rents voi­sine a éga­le­ment fer­mé ses portes.

Que s’est-il pas­sé ? Dif­fi­cile de le sa­voir. Joint au té­lé­phone, le CMPR La Clai­rière, au­jourd’hui ins­tal­lé à Flers, se fait dis­cret sur le su­jet et se contente d’ex­pli­quer que ces lo­caux « ne sont plus sa pro­prié­té » , mais celle de l’as­so­cia­tion dé­par­te­men­tale ANAIS*, sans en ex­pli­quer les rai­sons. In­ter­ro­gée éga­le­ment sur cette ques­tion, la char­gée de com­mu­ni­ca­tion D’ANAIS a ex­pli- qué « que les lo­caux n’al­laient pas res­ter en l’état, et qu’un pro­jet était en cours », mais sa di­rec­tion es­ti­mait qu’il était en­core pré­ma­tu­ré de com­mu­ni­quer sur ce dos­sier. Sou­hai­tons qu’en 2016, ce site puisse re­trou­ver de l’ac­ti­vi­té.

Mi­chel Mo­ri­ceau

*CMPR : centre de mé­de­cine phy­sique et de ré­adap­ta­tion

ARS : Agence ré­gio­nale de san­té

ANAIS : As­so­cia­tion d’ac­tion et d’in­ser­tion so­ciale

Des thèmes dé­taillés

Si les ac­ti­vi­tés nor­males se tiennent chaque 1er et 3e jeu­di du mois, ce sont 7 ate­liers qui sont pro­po­sés de­puis le 6 no­vembre et jus­qu’au 17 dé­cembre, chaque jeu­di à 13 h 45, qui per­mettent de sa­voir bien man­ger pour bien vieillir. Les thèmes abor­dés : Bien dans son corps, bien dans sa tête ; Pas de re­traite pour la four­chette ; Les 5 sens en éveil, gar­der l’équi­libre ; Faites de vieux os ; Dor­mir quand on a plus 20 ans ; De bonnes dents pour très long­temps ; Le mé­di­ca­ment, un pro­duit pas comme les autres. Pour dé­tailler ces titres évo­ca­teurs, un in­ter­ve­nant de la MSA, Jean-luc Guillaume, qui, en pré­ci­sant que ces ate­liers se­ront re­nou­ve­lés de fin fé­vrier à dé­but avril 2016, ex­plique que « l’en­jeu de ces ate­liers re­pose sur la nu­tri­tion : quels sont les be­soins et les bien­faits de l’équi­libre ali­men­taire, que peut ap­por­ter de né­ga­tif un dés­équi­libre et com­ment y re­mé­dier. Il faut contrer ces ca­rences et les ma­la­dies connexes, parce qu’elles contri­buent lo­gi­que­ment à la déso­cia­li­sa­tion. Une per­sonne ma­lade res­te­ra seule, alors qu’une bonne ali­men­ta­tion contri­bue à res­ter en bonne san­té, donne en­vie d’être ac­tif, de faire des choses, et contri­bue ain­si à l’en­tre­tien per­son­nel mais aus­si du lien so­cial ».

Des bap­têmes sur 2 roues sont pré­vus. Un site fer­mé de­puis deux ans. La Mai­son des pa­rents fi­nan­cée par les pièces jaunes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.