Trop de verre dans les or­dures

De­puis le dé­but du mois de jan­vier, le syn­di­cat d’or­dures mé­na­gères ne ra­masse plus les pou­belles conte­nant du verre. Les sacs res­tent sur le trot­toir.

L'Orne Combattante (FL) - - LA UNE - M. M.

Le syn­di­cat de ra­mas­sage et de trai­te­ment des or­dures mé­na­gères de la ré­gion Flers-Con­dé (Sirtom) avait pré­ve­nu. De­puis le 11 jan­vier, à Flers, les sacs qui contiennent du verre ne sont plus ra­mas­sés.

L’ob­jec­tif : faire bais­ser la fac­ture des or­dures mé­na­gères. Le verre alour­dit consi­dé­ra­ble­ment nos pou­belles dont la tonne coûte 223 € à trai­ter alors que le trai­te­ment du verre ne coûte que 23 € la tonne au Sirtom, lors­qu’il est je­té dans une co­lonne.

En clair, les in­ci­vi­li­tés consta­tées ici et là font grim­per la fac­ture pour l’en­semble des ha­bi­tants de Flers Ag­glo qui, en 2015, ont payé plus de 2,8 mil­lions d’eu­ros de taxe d’en­lè­ve­ment sur les or­dures mé­na­gères.

Amon­cel­le­ment de sacs sur les trot­toirs

Le Sirtom ne fait qu’ap­pli­quer le rè­gle­ment de col­lecte. « La col­lecte sé­lec­tive est obli­ga­toire. C’est à ce titre que les sacs d’or­dures mé­na­gères conte­nant des em­bal­lages en verre ne doivent pas être col­lec­tés. Les usa­gers doivent ré­cu­pé­rer le sac, en ôter le verre pour le dé­po­ser dans le conte­neur adé­quat et pré­sen­ter à nou­veau leurs or­dures mé­na­gères à la col­lecte sui­vante » , in­forme le Sirtom.

De­puis jan­vier donc, les agents ap­posent sys­té­ma­ti­que­ment une éti­quette sur les sacs conte­nant du verre in­di­quant que le conte­nu n’est pas conforme, in­vi­tant son pro­prié­taire à re­faire le tri. La me­sure s’ap­plique à Flers et dans l’en­semble de la zone du Sirtom.

Mais voi­là, quelques se­maines après, les sacs se sont très vite amon­ce­lés dans plu­sieurs en­droits de la ville pro­vo­quant la co­lère d’ha­bi­tants. Les dé­chets at­ti­raient même des rats se­lon cer­tains.

Le nombre de pou­belles qui n’ont pas été ra­mas­sées était tel que le maire, Yves Goas­doué, a dû user de ses pou­voirs de po­lice pour pro­cé­der à l’en­lè­ve­ment des dé­chets car « l’état de pro­pre­té de ville n’était pas conforme à ce qu’il doit être. Je consi­dé­rais aus­si qu’on pou­vait avoir des pro­blèmes de sa­lu­bri­té pu­blique » , a in­di­qué Yves Goas­doué, le maire, lors du der­nier con­seil mu­ni­ci­pal de Flers.

Un ca­mion a donc sillon­né la ville pour ra­mas­ser ces sacs qui ont été ra­me­nés à l’Eco­pôle de Mes­sei.

« J’ap­prouve la cam­pagne du Sirtom qui vise à ré­duire la quan­ti­té de verre dans les sacs d’or­dures mé­na­gères » , a in­di­qué Yves Goas­doué. Mais, pour l’élu, si cette me­sure fonc­tionne en cam­pagne, « où on sait à qui sont les sacs, elle marche « moins bien en ville » .

Faire com­prendre l’in­té­rêt du tri

« Nous ré­flé­chis­sons à com­ment la me­sure peut être mise en oeuvre sur une ville comme Flers. Je ne pense pas qu’il soit bon de le­ver la me­sure car il s’agit de faire com­prendre aux gens qu’en tri­ant, ils vont payer moins cher et qu’ils vont pol­luer moins. C’est un geste néces- saire pour au­tant ça ne doit pas oc­ca­sion­ner de désa­gré­ments ».

Le maire es­time qu’il faut trou­ver « un point d’équi­libre. J’ai trou­vé qu’il a été lar­ge­ment dé­pas­sé » .

La si­tua­tion s’est vi­si­ble­ment amé­lio­rée à Flers. Tou­te­fois, il reste plu­sieurs points noirs. La cam­pagne de sen­si­bi­li­sa­tion qui n’a peut-être pas été as­sez ef­fi­cace « va s’in­ten­si­fier » , pro­met Irène Co­jean, ad­jointe au maire en charge de la pro­pre­té de la ville, no­tam­ment.

La Ville de Flers et le Sirtom ont fait le bi­lan de la col­lecte à Flers. Ils se sont ren­con­trés à nou­veau en dé­but de se­maine pour dé­ci­der de plu­sieurs ac­tions. Des af­fi­chettes vont être dis­tri­buées dans les agences im­mo­bi­lières pour in­for­mer les co­pro­prié­tés des règles de tri. « Nous avons de­man­dé à en dé­po­ser éga­le­ment dans les lieux d’at­tente comme les ca­bi­nets mé­di­caux » , confie Irène Co­jean.

De son cô­té, le Sirtom pré­voit de nou­veaux au­to­col­lants plus ex­pli­cites. Au lieu que soit mar­quée la men­tion, « conte­nu du sac non conforme », il se­ra ins­crit « re­fus de col­lecte : sac conte­nant du verre ».

20 ans de col­lecte sé­lec­tive

En­fin, il y au­ra une com­mu­ni­ca­tion ci­blée, dans les sec­teurs qui posent des pro­blèmes : un do­cu­ment sti­pu­lant que les ha­bi­tants doivent dé­po­ser leur verre dans les co­lonnes pré­vues à cet ef­fet, se­ra dis­tri­bué dans les boîtes aux lettres.

« La col­lecte sé­lec­tive sur le Sirtom a bien­tôt 20 ans. Le tri de­vrait être en­tré dans les moeurs et être une ha­bi­tude pour tous » , sou­ligne le Sirtom.

Le Sirtom et la Ville de Flers comptent bien faire plier les ir­ré­duc­tibles.

Le maire de Flers a dû user de ses pou­voirs de po­lice pour faire ra­mas­ser les sacs d’or­dures

mé­na­gères qui res­taient sur les trot­toirs.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.