VOE dé­friche pour pro­té­ger les an­co­lies

L'Orne Combattante (FL) - - PUTANGES ET SON PAYS -

Les bé­né­voles de Val d’Orne En­vi­ron­ne­ment se sont re­trou­vés sur le ter­rain très es­car­pé de La Val­mière à Mé­nil-Her­mei, sa­me­di 27 fé­vrier. Ch­ris­tophe Louis, maire de la com­mune, est ve­nu leur prê­ter main-forte pour le dé­fri­chage.

Ni­cole Lot­tin, pré­si­dente de VOE, in­dique que « de­puis une ving­taine d’an­nées nous ve­nons net­toyer la prai­rie de la Val­mière. Le site très pen­tu est peu fré­quen­té par le bé­tail et né­ces­site un en­tre­tien ma­nuel. Nous ex­por­tons les ronces et les fou­gères afin de lais­ser la place à une flore lo­cale peu com­mune. Nous fai­sons ce chan­tier en fé­vrier, avant que les an­co­lies soient sor­ties. »

La prai­rie, in­ac­ces­sible aux en­gins et aux bêtes qui pour­raient la pâ­tu­rer, s’en­friche avec ronces et fou­gères qui étouffent le reste de la vé­gé­ta­tion, no­tam­ment les an­co­lies, les or­chi­dées et une plante pro­té­gée, l’Epiaire des Alpes.

La grande quan­ti­té de plantes dif­fé­rentes qui poussent dans ce pré at­tire les in­sectes de toutes sortes, no­tam­ment les pa­pillons.

En bas de la prai­rie, l’abreu­voir est vi­dé tous les deux ans de ses sé­di­ments, pour que les tri­tons, grenouilles, sa­la­mandres et autres pe­tits ani­maux de la mare, puissent se re­pro­duire. « Plus bas en­core, le ruis­seau se jette dans l’Orne dans une pe­tite prai­rie cou­verte d’ails aux ours et d’arum d’Ita­lie » , note Ni­cole Lot­tin.

En août, les bé­né­voles re­vien­dront sur la prai­rie, pour cas­ser les têtes de fou­gères pous­sées, ils fe­ront le bat­tage que pra­ti­quaient les pay­sans au­tre­fois.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.