Une ba­lade verte de Saint-Sau­veur au cam­ping

Un pro­jet d’amé­na­ge­ment d’une pro­me­nade verte, entre le quar­tier Saint-Sau­veur et le cam­ping, a été pré­sen­té aux ha­bi­tants. Le ruis­seau de la Fou­que­rie re­trou­ve­rait son lit.

L'Orne Combattante (FL) - - FLERS -

C’est un es­pace qui n’est pas mis en va­leur et qui pré­sente pour­tant de nom­breux atouts. L’amé­na­ge­ment d’une cou­lée verte, un che­mi­ne­ment pié­ton­nier ar­bo­ré, entre l’en­trée du quar­tier Saint-Sau­veur et le cam­ping de Flers, en pas­sant par la rue du Com­man­dant-Char­cot, est à l’étude. Un pro­jet a été pré­sen­té aux ha­bi­tants ce jeu­di 17 mars.

« Nous sommes dans une dé­marche de concer­ta­tion qui va peut-être faire évo­luer le pro­jet » , a rap­pe­lé Omar Ayad, vice-pré­sident de Flers Ag­glo en charge du dé­ve­lop­pe­ment du­rable et de l’en­vi­ron­ne­ment, en pré­am­bule de la réunion.

L’idée se­rait d’amé­na­ger un lieu de pro­me­nade le long du ruis­seau de la Fou­que­rie. Le cours d’eau, ac­tuel­le­ment en­ter­ré en plu­sieurs en­droits, re­trou­ve­rait son lit. Le val­lon se­rait re­créé et les routes fe­raient place à des che­mins.

« Re­don­ner un sens à cette val­lée »

Le pro­jet de par­cours a été dé­taillé par l’ate­lier Paul Arène, pay­sa­giste. La ba­lade dé­bu­te­rait au ni­veau de l’ar­rêt de bus de la rue Saint-Sau­veur, face au com­plexe spor­tif. Ce site, ac­tuel­le­ment en­tou­ré de bar­rières et qui ac­cueillait la me­nui­se­rie Buat­ti, se­ra dé­pol­lué cou­rant 2016. Le chan­tier pour­rait com­men­cer en sep­tembre.

Sur ce lieu, l’ate­lier Paul Arène pro­pose de créer un che­min forestier. Les pro­me­neurs re­join­draient di­rec­te­ment la rue du Com­man­dant-Char­cot. Le grand es­pace vert, coin­cé entre le ci­me­tière et les im­meubles, chan­ge­rait to­ta­le­ment de phy­sio­no­mie. Le ruis­seau de la Fou­que­rie, qui « res­semble plus à un fos­sé » , re­marquent les pay­sa­gistes, re­trou­ve­ra son ca­rac­tère ori­gi­nel. « L’ob­jec­tif est de re­don­ner un sens à cette val­lée et l’eau est le mo­teur de cet amé­na­ge­ment » , as­sure Paul Arène.

L’ate­lier pré­voit des dé­pla­ce­ments de terre pour re­don­ner un as­pect de val­lon à cet en­droit. La rue du Com­man­dant-Char­cot de­vien­drait pié­tonne. La Ville pré­voit de dé­truire les bâ­ti­ments qui ac­cueillaient les as­so­cia­tions, ap­pe­lés com­mu­né­ment les « Char­cot ». A terme, il ne res­te­ra que ce­lui qui ac­cueille le club de BMX et l’as­so­cia­tion de bridge. Paul Arène vou­drait qu’à leurs places soient amé­na­gés des es­paces en­ga­zon­nés en­tou­rés d’arbres, « des lieux de fes­ti­vi­tés et de pique-nique » . Des pas­se­relles, des en­ro­che­ments se­raient aus­si créés sur le cours d’eau.

La suite du che­mi­ne­ment longe le fu­tur pôle as­so­cia­tif. Des arbres se­raient plan­tés cô­té ci­me­tière et les berges amé­na­gées pour la ba­lade. Le der­nier es­pace, qui ser­pente jus­qu’au cam­ping se­rait lais­sé tel quel. « Il fau­dra aus­si fa­ci­li­ter la tra­ver­sée de la route entre le che­min et le cam­ping » , pré­cise Paul Arène.

Evi­ter les courses de voi­tures

Les ha­bi­tants pré­sents ont fait plu­sieurs re­marques sur le pro­jet mais ils sem­blaient glo­ba­le­ment sa­tis­faits. Pour eux, il faut trou­ver une uti­li­té à cet es­pace lais­sé à l’aban­don. « C’est in­vi­vable. Il y a des dé­chets par­tout en ce mo­ment et cer­tains y font des ro­déos » , sou­ligne un ri­ve­rain.

Pour le dé­pu­té- maire et pré­sident de Flers Ag­glo, Yves Goas­doué, « il ne faut pas que ce lieu soit oc­cu­pé par des gens qui viennent faire des bê­tises. Si on laisse une voie uti­li­sable, on conti­nue­ra à avoir des ro­déos. Il faut trou­ver un bon sys­tème » . L’élu pense éga­le­ment aux mo­tos et autres quads qui pour­raient ve­nir trou­bler la tran­quilli­té de cet en­droit, « d’au­tant plus qu’il y au­ra moins de vi­si­bi­li­té qu’au­jourd’hui » . Il sou­ligne

tou­te­fois

« un beau pro­jet »

Le ca­len­drier des tra­vaux

Une ha­bi­tante s’est in­ter­ro­gée sur l’op­por­tu­ni­té d’un pro­jet de cette am­pleur qui va coû­ter de l’ar­gent. « Ce qui me gêne au­jourd’hui, c’est d’en­tre­te­nir un site qui ne sert à per­sonne sauf à cer­tains qui y font des bê­tises. On tond ici de­puis 25 à 30 ans, voire plus. Un es­pace de type na­tu­rel coû­te­rait moins cher en heure de tra­vail » , a ré­pon­du le pré­sident de Flers Ag­glo. « Il est temps que les choses changent » ,a ajou­té un ri­ve­rain.

Quant au ca­len­drier, l’ex-site Buat­ti se­ra dé­pol­lué en 2016, tan­dis que les tra­vaux au nou­veau pôle as­so­cia­tif dé­bu­te­ront. Les « Char­cot » se­ront dé­truits l’an­née sui­vante. L’amé­na­ge­ment pay­sa­ger pour­rait com­men­cer en 2017 ou 2018.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.