La Mai­son fa­mi­liale et ru­rale de­vient la Mai­son fa­mi­liale du pay­sage

La Mai­son fa­mi­liale et ru­rale de Ce­ri­sy vient de chan­ger de nom. Plu­sieurs nou­veau­tés ac­com­pagnent cette évo­lu­tion.

L'Orne Combattante (FL) - - FLERS -

À la Mai­son fa­mi­liale du pay­sage, beau­coup de choses ont chan­gé !

« On ne parle plus de ru­rale mais du pay­sage, il faut s’adap­ter, l’éta­blis­se­ment évo­lue, nous sommes tour­nés vers l’ave­nir et of­frons un grand nombre de nou­veau­tés adap­tées aux exi­gences ac­tuelles. Ce nom est plus dans l’air du temps, nous avions be­soin de nous re­nou­ve­ler » , ex­plique le nou­veau di­rec­teur Sté­phane Au­doin.

Cer­ti­fi­cat de spé­cia­li­sa­tion

Le centre de for­ma­tion de Ce­ri­sy, si­tué sur un parc de 3 ha a ou­vert ses portes aux vi­si­teurs di­manche 13 mars. La grande nou­veau­té est le Cer­ti­fi­cat de spé­cia­li­sa­tion.

« C’est une ex­clu­si­vi­té. Nous avons re­çu notre pre­mier groupe en jan­vier. Cette for­ma­tion est des­ti­née aux adultes, des pro­fes­sion­nels ayant dé­jà un bac pro­fes­sion­nel, un BTS et jus­ti­fiant d’une ex­pé­rience pro­fes­sion­nelle de 2 ans dans le pay­sage et sa­tis­fai­sant aux tests d’en­trée. Cet ap­pren­tis­sage ouvre les voies à une ré­orien­ta­tion pro­fes­sion­nelle. Il per­met aus­si d’ac­qué­rir une ex­pé­rience va­lo­ri­sante au­près d’un em­ployeur. Ce sont les chefs d’en­tre­prises, les pre­miers à nous de­man­der de for­mer des per­sonnes adap­tées aux nou­velles exi­gences » .

La for­ma­tion dure 12 mois, avec les trois quarts du temps en en­tre­prise et l’as­su­rance d’un ni­veau IV à la sor­tie du Cer­ti­fi­cat, en contrat de pro­fes­sion­na­li­sa­tion. De plus, la for­ma­tion pré­pare au CACES, en­gins TP. « C’est un plus au­jourd’hui, les par­ti­ci­pants passent le per­mis tron­çon­neuse, réa­lisent des ré­seaux élec­triques ou de drai­nage. Ils sont en me­sure d’ins­tal­ler des por­tails élec­triques. Ils se­ront di­rec­te­ment em­ployables à la sor­tie de cette for­ma­tion » .

Orien­ta­tion

Les plus jeunes élèves sont en classes de 4e et de 3e d’orien­ta­tion. « Ils passent le Di­plôme na­tio­nal du bre­vet comme les autres mais, grâce à l’al­ter­nance, ils peuvent dé­cou­vrir des voies pro­fes­sion­nelles. Ils ont 40 % de cours théo­riques et 60 % de stages en en­tre­prise dans le do­maine de leur choix. Après la 3e, ils peuvent s’orien­ter vers un CAP, un CA­Pa, une 2nde gé­né­rale ou pro­fes­sion­nelle ou suivre une for­ma­tion en al­ter­nance ».

Eras­mus

La Mai­son fa­mi­liale adhère au pro­gramme Eras­mus et per­met ain­si aux élèves de se rendre un mois en stage dans un pays étran­ger (An­gle­terre, Es­pagne, Ita­lie…), le tout est fi­nan­cé par l’Eu­rope. Les fa­milles n’ont pas de frais sup­plé­men­taires à dé­bour­ser.

Hébergement

Au­jourd’hui, une cen­taine d’élèves sont ac­cueillis à la Mai­son fa­mi­liale du pay­sage. La construc­tion de nou­veaux dor­toirs per­met de re­ce­voir 80 in­ternes.

Le nou­veau bâ­ti­ment est di­vi­sé en chambres spa­cieuses de quatre lits. Un sa­lon cen­tral per­met à tous de se re­trou­ver, réa­li­ser des ac­ti­vi­tés, une ani­ma­trice in­ter­vient.

Ces hé­ber­ge­ments mo­dernes sont pro­po­sés à la lo­ca­tion du­rant les va­cances sco­laires et le week-end. « Nos élèves sont ré­gu­liè­re­ment en for­ma­tion. Afin d’amor­tir les frais de construc­tion, nous louons aux fa­milles, ou pour des cou­si­nades, des classes vertes, des week-ends à thème. Il faut dire que le site s’y prête, c’est un écrin ma­gni­fique au pied du Mont. L’as­so­cia­tion des Mai­sons Fa­mi­liale contri­bue ain­si à re­vi­ta­li­ser et dy­na­mi­ser, à faire vivre le ter­ri­toire »

En­fin, cette an­née en­core, un grand fes­ti­val des arts flo­raux se­ra or­ga­ni­sé les 21 et 22 mai.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.