Jean Heu­diard part en re­traite

L'Orne Combattante (FL) - - FLERS -

C’est dans une salle plus que rem­plie que Bru­no Louise, maire de La Cou­lonche, en­tou­ré des membres de son con­seil mu­ni­ci­pal, a ac­cueilli Jean Heu­diard pour son dé­part en re­traite.

Ar­ri­vé dans la com­mune en jan­vier 1978, il a rem­pli au fil de sa car­rière de nom­breuses tâches dif­fé­rentes.

Il a, no­tam­ment, as­su­ré, comme l’a sou­li­gné le maire, « l’en­tre­tien du ci­me­tière en pas­sant par l’as­sai­nis­se­ment, la voi­rie les es­paces verts sans ou­blier l’en­tre­tien de l’école ou de la salle de sport »

Et l’élu d’ob­ser­ver : « Être po­ly­va­lent n’est pas une tache fa­cile. L’heure de pas­ser de la vie ac­tive au ser­vice du pu­blic à la vie de re­trai­té vient de son­ner pour toi. Tu ter­mines ta car­rière en qua­li­té d’ad­joint tech­nique pre­mière classe » .

Pour re­mer­cier cet agent du tra­vail ef­fec­tué, le con­seil mu­ni­ci­pal a dé­ci­dé de lui of­frir un voyage avec son épouse Thé­rèse, cui­si­nière de l’école, qui par­ti­ra en re­traite dans deux ans.

Un peu ému, le jeune re­trai­té a pris la pa­role de­vant les nom­breux ha­bi­tants ve­nus par sym­pa­thie : « C’est su­per. Je ne m’at­ten­dais pas à tant d’éloges. Je ne suis pas ha­bi­tué. Mer­ci à tout le monde. Je vais conti­nuer à faire du vé­lo, mar­cher, jar­di­ner et m’oc­cu- per de mes pe­tits en­fants »

À la fin de cet agréable mo­ment, tout le monde est ve­nu trinquer en sou­hai­tant bonne re­traite à ce­lui que cer­tains nomment l’ami Jean.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.