La pro­tec­tion de la pla­nète passe par ceux qui l’ha­bitent

L'Orne Combattante (FL) - - LA FERTÉ -

Le CCFD* Terre So­li­daire et la pa­roisse Saint-JeanBap­tiste pro­po­saient lun­di 14 mars, une confé­rence sur le thème de l’en­vi­ron­ne­ment, qui a réuni 80 per­sonnes.

Cette ren­contre se vou­lait une soi­rée de sen­si­bi­li­sa­tion à l’éco­lo­gie, et un échange sur les moyens de faire au­tre­ment. Pré­sen­tée par Mi­chel Le­tin­tu­rier, la confé­rence a fait in­ter­ve­nir le Père Guy Le­nor­mand pour le point de vue du Vatican, Phi­lippe Ra­hu, pro­fes­seur de sciences au col­lège Notre-Dame pour l’as­pect tech­nique, ain­si que Mi­chel Cho­rin et Sté­phane Mes­nil, as­so­ciés du GAEC de la Tré­bi­nière à Magny-le-Dé­sert, pour le cô­té pra­tique.

Des mots, des ac­tions

Phi­lippe Ra­hu a rap­pe­lé les bases et évo­lu­tions de la COP 21, et le flou qui en­toure les rap­ports qu’elle pré­sente au­tant que les so­lu­tions pro­po­sées. La seule qua­si cer­ti­tude ac­tuelle se­rait que « l’Homme est très pro­ba­ble­ment res­pon­sable du ré­chauf­fe­ment cli­ma­tique » , une fa­çon comme une autre d’or­ga­ni­ser des som­mets à grands frais pour ne pas dire grand-chose. Heu­reu­se­ment, un court-mé­trage sur des so­lu­tions re­te­nues par une com­mune du Nord a don­né des pistes plus concrètes, dont cer­taines sont en­vi­sa­gées ou adop­tés par la ci­té fer­toise, comme les jar­dins so­li­daires, par exemple. Le Père Le­nor­mand a pré­sen­té lon­gue­ment la lettre du pape Fran­çois sur l’éco­lo­gie, qui fus­tige le sac­cage de la pla­nète et ap­pelle à un nou­veau mo­dèle de ges­tion de la pla­nète. Le Pape ra­mène à la sen­si­bi­li­sa­tion en­vers l’éco­lo­gie, qui s’op­pose, se­lon ses dires, « à la mon­dia­li­sa­tion de l’in­dif­fé­rence. La bio­di­ver­si­té nous a été confiée pour que nous sa­chions la gé­rer de ma­nière res­pon­sable. »

Qui fait quoi ?

Avant le dé­bat avec la salle, les ex­ploi­tants du GAEC ont pré­sen­té leur choix de ges­tion, « à contre­sens de la fré­né­sie de pro­duc­ti­vi­té qua­si im­po­sée par le lob­by fi­nan­cier qui di­rige le monde de la fi­nance au dé­tri­ment de la sou­ve­rai­ne­té du choix de cha­cun, ont-ils af­fir­mé. Le sys­tème de mu­tua­li­sa­tion de nos an­ciens a été mis au pi­lo­ri des in­té­rêts mon­diaux, avec des me­sures qui frôlent par­fois l’aber­ra­tion et ou­blient le bon sens et le confort de vie des plus pe­tits ».

Si le dé­bat a sur­tout évo­qué l’as­pect agri­cole, cha­cun a rete- nu l’his­toire du co­li­bri et du lion : dans la jungle en feu, le Roi lion dé­place ses su­jets qui re­gardent, im­puis­sants, leur ter­ri­toire se consu­mer. Seul un co­li­bri fait des al­lers-re­tours in­ces­sants de l’in­cen­die au fleuve, ver­sant un tout pe­tit peu d’eau sur le feu. Quand le lion de­mande « Que fais-tu ? » , on lui ré­pond : « Il ne pour­ra pas stop­per les flammes à lui seul, mais au moins, il fait sa part. » Cette his­toire afri­caine en a as­su­ré­ment in­ter­pel­lé plus d’un.

*CCFD : Co­mi­té Ca­tho­lique contre la Faim et pour le Dé­ve­lop­pe­ment

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.