La sé­na­trice N. Gou­let me­na­cée de mort

Na­tha­lie Gou­let, sé­na­trice de l’Orne au­rait été vic­time de me­naces pour avoir dé­non­cé une niche fis­cale con­cer­nant les Fran­çais don­nant de l’ar­gent à l’ar­mée d’Is­raël.

L'Orne Combattante (FL) - - ENTRE BOCAGE ET SUISSE NORMANDE -

Une ques­tion à un se­cré­taire d’État et voi­là Na­tha­lie Gou­let, sé­na­trice de l’Orne, me­na­cée de mort. L’élue UDI-UC a en ef­fet adres­sé une ques­tion écrite à Ch­ris­tian Eckert, se­cré­taire d’État au Bud­get, s’éton­nant d’une niche fis­cale ré­ser­vée aux contri­buables fran­çais fai­sant un don à l’ar­mée is­raé­lienne.

Des dons à l’ar­mée is­raé­lienne

Na­tha­lie Gou­let at­tire l’at­ten­tion de M. le se­cré­taire d’État, au­près du mi­nistre des fi­nances et des comptes pu­blics, char­gé du bud­get sur la ré­gle­men­ta­tion ac­tuelle qui per­met aux Fran­çais et Fran­çaises qui font des dons à l’ar­mée is­raé­lienne (Tsa­hal), de dé­fis­ca­li­ser leurs dons et leur donne le droit à 60% de ré­duc­tion d’im­pôts, dans la li­mite de 20% du re­ve­nu im­po­sable. « Il s’agit donc d’une niche fis­cale payée par le contri­buable fran­çais au pro­fit d’une ar­mée étran­gère. Elle sou­hai­te­rait avoir l’ex­pli­ca­tion de cette dis­po­si­tion exor­bi­tante du droit com­mun » , écrit la sé­na­trice au membre du gou­ver­ne­ment.

Des me­naces de mort sur les ré­seaux so­ciaux

Na­tha­lie Gou­let n’a pour le mo­ment re­çu au­cune ré­ponse de la part du mi­nistre.

En re­vanche, sa ques­tion a sus­ci­té de vives ré­ac­tions sur les ré­seaux so­ciaux.

Elle a ain­si af­fir­mé à l’AFP avoir fait l’ob­jet de me­naces de mort suite à sa ques­tion sur cette niche fis­cale.

Face à la po­lé­mique qui enfle, la sé­na­trice a ce­pen­dant vou­lu éteindre l’in­cen­die, es­ti­mant sur Twit­ter, qu’il se­rait plus sage « de ne plus par­ler de cette la­men­table af­faire » .

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.