Ils sont là pour vous ai­der dans vos dé­marches à La Poste

L'Orne Combattante (FL) - - FLERS ET SON PAYS -

C’est un par­te­na­riat qui, de­puis 2012, lie le bu­reau de poste de Flers et la ré­gie des quar­tiers Arc-en-ciel et qui per­met d’ai­der les « clien­tèles vul­né­rables » lors de leurs dé­marches. Ce par­te­na­riat, qui semble fonc­tion­ner très bien, est re­con­duit avec des ho­raires élar­gies.

Le prin­cipe est simple : une per­sonne qui a be­soin d’aide à la poste peut s’adres­ser aux mé­dia­teurs de la ré­gie des quar­tiers qui, dans le cadre de ce par­te­na­riat, sont pré­sents trois à quatre jours par mois, de 8 h 45 à 12 h 30 et de 13 h 30 à 18 h.

Ces jour­nées sont iden­ti­fiables dans un pe­tit ca­len­drier dis­tri­bué à la poste, à la Caisse d’al­lo­ca­tions fa­mi­liales (C.A.F.). et au Centre com­mu­nal d’ac­tion so­ciale (CCAS). « 1 000 exem­plaires se­ront dis­tri­bués » , an­nonce Sen­turk Kur­sun, di­rec­teur ad­joint de la ré­gie des quar­tiers.

Pour re­pé­rer ces agents, il suf­fit de cher­cher quel­qu’un avec un gi­let gris et le lo­go de la ré­gie des quar­tiers (voir pho­to).

« La Poste s’est vue confier des mis­sions de ser­vice pu­blic par l’État. La pre­mière est l’ac­ces­si­bi­li­té ban­caire. La se­conde est l’amé­na­ge­ment du ter­ri­toire. Or, dans le cadre d’un fonds de pé­ré- qua­tion dé­par­te­men­tal, une com­mis­sion dé­par­te­men­tale com­po­sée d’élus, pré­si­dée par Guy Lange, maire de SaintGeorges- des- Gro­seillers, a pré­vu de mettre en place des par­te­na­riats au­près des per­sonnes qui ren­contrent des dif­fi­cul­tés et qui ont be­soin d’aide » , dé­taille Gilles Ha­vard, dé­lé­gué aux re­la­tions ter­ri­to- riales du groupe La Poste dans l’Orne.

« Nous sommes là pour ac­com­pa­gner les usa­gers no­tam­ment les jours où les pres­ta­tions so­ciales sont ver­sées. On aide les per­sonnes à se ser­vir des au­to­mates de la poste, par exemple, ou à rem­plir les im­pri­més. Ce­la per­met aus­si d’évi­ter les ten- sions dans les files d’at­tente » , confie Gaël Brard, di­rec­teur de la ré­gie de quar­tiers Arc-en-ciel.

Aus­si, et afin de per­mettre de sur­mon­ter la bar­rière de la langue quand elle se dresse par­fois, trois des mé­dia­teurs concer­nés sont ca­pables de par­ler trois langues : le fran­çais, l’arabe et le turc.

T.G.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.