Vi­brant hom­mage à Odile Fon­te­nit

À l’is­sue de la réunion de bu­reau suite à l’as­sem­blée gé­né­rale, les membres des clubs du can­ton ont ren­du hom­mage à Odile Fon­te­nit, pré­si­dente pen­dant dix ans.

L'Orne Combattante (FL) - - ATHIS ET SON PAYS -

Les pré­si­dents et membres des clubs de l’as­so­cia­tion can­to­nale Gé­né­ra­tions mou­ve­ment se sont re­trou­vés, jeu­di 24 mars, dans la salle des fêtes, pour le con­seil d’ad­mi­nis­tra­tion qui a mis en place le nou­veau bu­reau dé­sor­mais pré­si­dé par Mi­chel Da­vid, de Taille­bois. Il suc­cède ain­si à Odile Fon­te­nit qui a pré­si­dé cette as­so­cia­tion can­to­nale pen­dant une bonne dé­cen­nie.

Do­mi­ci­liée à La Selle-la-Forge, avec son époux Etienne, qu’elle a épou­sé en mars 1966, Odile Fon­te­nit est ori­gi­naire d’Athis. Ce­ci est cer­tai­ne­ment l’une des rai­sons pour la­quelle elle n’a pas hé­si­té à s’in­ves­tir plei­ne­ment au sein cette as­so­cia­tion de son can­ton d’ori­gine.

Ban­nir les mots Vieux et An­ciens

Un vi­brant hom­mage a été ren­du à la pré­si­dente sor­tante en pré­sence d’Alain Lange, maire d’Athis-Val-de-Rouvre et an­cien élève de la pro­fes­seur de fran­çais que fut Odile Fon­te­nit au sein de l’ins­ti­tu­tion flé­rienne Sain­teMa­rie.

« Pen­dant plus de dix ans vous vous êtes in­ves­tie pour faire fonc­tion­ner cette as­so­cia­tion en met­tant en place de nom­breuses ac­ti­vi­tés en cher­chant en per­ma­nence à di­ver­si­fier et à re­nou­ve­ler sans cesse celles-ci pour que cha­cun trouve sa place dans l’as­so­cia­tion qui, au dé­but se nom­mait Aî­nés ru­raux du can­ton d’Athis. Les membres sont consom­ma­teurs mais sur­tout ac­teurs. En 2013, vous avez contri­bué, en col­la­bo­ra­tion avec les ré­si­dants de la mai­son de re­traite à l’écri­ture du livre, ven­du à plus de 500 exem­plaires : Re­goû­tons notre jeu­nesse. Ce livre, à lui seul, dé­fi­nit votre ac­tion dans toutes ces an­nées de pré­si­dence. Votre dé­fi était de per­mettre à cha­cun de par­ti­ci­per à une ac­ti­vi­té, à un voyage dans le temps, de s’ex­pri­mer et d’ap­por­ter leur connais­sance. Vous avez ban­ni de votre vo­ca­bu­laire les mots Vieux, An­ciens pour par­ler des Aî­nés. Votre vo­lon­té, était de re­cher­cher des ac­ti­vi­tés per­met­tant à cha­cun de gar­der une éter­nelle jeu­nesse. Avec vous, l’ani­ma­tion cultu­relle de notre ter­ri­toire, c’est une réa­li­té proche des ha­bi­tants et éclec­tique pour qu’elle donne en­vie à cha­cun d’en pro­fi­ter se­lon sa sen­si­bi­li­té ! »

Si Odile Fon­te­nit quitte la pré­si­dence elle ne s’en va pas de l’as­so­cia­tion pour au­tant. Elle va s’in­ves­tir dans une nou­velle ac­ti­vi­té lec­ture au­tour d’un ca­fé.

Mi­chel Da­vid, son suc­ces­seur n’a pas ta­ri d’éloge non plus en pré­ci­sant : « vous avez don­né sans comp­ter pour écha­fau­der les pro­jets, mo­bi­li­ser les hommes et les femmes avec tou­jours pour maître mot : qua­li­té ! »

« Je crois en cette as­so­cia­tion ! »

De nom­breux pré­si­dents de club ont aus­si te­nu à té­moi­gner leur sym­pa­thie en dé­cla­rant quelques mots en guise d’hom­mage à Odile Fon­te­nit à la­quelle est re­ve­nu le mot de la fin.

« Je suis hy­per­heu­reuse de votre pré­sence. Je re­con­nais que ce n’était pas tou­jours fa­cile de me suivre mais nous n’avons pas be­soin d’être re­trai­té pour être heu­reux. Ce que j’ai le plus ai­mé du­rant ces an­nées, c’est la ré­dac­tion du livre avec les membres de la mai­son de re­traite avec l’écri­ture de 38 textes. Pour moi, le meilleur sou­ve­nir c’est la ve­nue de Scho­las­tique Mu­ka­son­ga, prix Re­nau­dot 2012. Ce fut une chance énorme de l’ac­cueillir au sein de notre as­so­cia­tion et je sais qu’elle a gar­dé un ex­cellent sou­ve­nir de sa ve­nue à Athis. Par ailleurs, je n’ai pas tout in­ven­té en de­ve­nant pré­si­dente, j’ai pris le train en route. Nous sommes la suite d’une longue chaîne com­men­cée à la fin des an­nées soixante-dix. Je crois en cette as­so­cia­tion de Gé­né­ra­tions mou­ve­ment qui ras­semble les gens mais ce n’est in­té­res­sant que si nous fai­sons des choses qui ne sont pas clas­siques. »

Mi­chel Da­vid, le nou­veau pré­sident, est âgé de 68 ans. Do­mi­ci­lié à Taille­bois, il est membre du club des Jeunes d’au­tre­fois. Pas­sion­né d’équi­ta­tion et de jar­di­nage, c’est un an­cien agent de maî­trise d’une en­tre­prise au­to­mo­bile de Caen.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.