La po­li­tique de la ville en fa­veur de la jeu­nesse

L'Orne Combattante (FL) - - FLERS ET SON PAYS -

Une réunion était consa­crée, der­niè­re­ment, à l’es­pace po­ly­va­lent Emile-Hal­bout, à l’éla­bo­ra­tion du Pro­jet en­fance jeu­nesse ter­ri­to­rial (PEJT). Pour Na­tha­lie Le­royer, di­rec­trice de la Co­hé­sion so­ciale à Flers Ag­glo : « il s’agit de re­mettre à plat l’en­semble des po­li­tiques de la ville, de­puis la pe­tite en­fance jus­qu’aux jeunes adultes et se de­man­der si l’offre est bien ca­li­brée à l’en­semble des be­soins dont cer­tains sont nou­veaux. On tra­vaille sur le su­jet de­puis plus d’un an. »

En pré­sence de Pas­cal Vion, sous-pré­fet de l’ar­ron­dis­se­ment, d’Yves Goas­doué, le dé­pu­té­maire de Flers, de Gé­rard Co­lin, vice-pré­sident de Flers Ag­glo, de plu­sieurs élus des com­munes avoi­si­nantes, des re­pré­sen­tants d’as­so­cia­tions et des ac­teurs lo­caux, Ju­lie Jaf­fré, consul­tante à Enéis Con­seil, a pré­sen­té dans le dé­tail le « Pro­jet édu­ca­tif so­cial lo­cal » ini­tié dans la Manche : « Ce pro­jet re­flète une cer­taine réa­li­té, l’ob­jec­tif étant de par­ve­nir à un diag­nos­tic par­ta­gé. Il faut tra­vailler avec les élus lo­caux et ré­flé­chir aux va­leurs que l’on sou­haite vé­hi­cu­ler. »

La jour­née du 18 juin 2015, consa­crée à l’En­fance et à la Jeu­nesse a per­mis de for­ma­li­ser un pro­gramme d’ac­tions. La bonne connais­sance du ter­ri­toire de la part des pro­fes­sion­nels, leur at­ti­tude consensuelle et le dy­na­misme du tis­su as­so­cia­tif per­mettent d’être op­ti­mistes. Quelques points de vi­gi­lance doivent ce­pen­dant être pris en compte : la di­mi­nu­tion de l’ef­fec­tif des moins de 25 ans, les fra­gi­li­tés fi­nan­cière et so­ciale sur l’en­semble de l’Ag­glo et les dis­pa­ri­tés exis­tant entre la ville centre et les com­munes ru­rales et pé­ri­ur­baines.

Suite à une ré­flexion ap­pro­fon­die avec les élus lo­caux, quatre types de va­leurs ont pu être iden­ti­fiés : la ci­toyen­ne­té, le vivre en­semble, la so­li­da­ri­té et le lien so­cial. Il s’agi­ra en­suite de mieux ré­pondre aux be­soins en met­tant l’ac­cent sur la fa­mille et la pa­ren­ta­li­té et en ci­blant comme pu­blic prio­ri­taire les ado­les­cents et les jeunes. En ce qui concerne la couverture ter­ri­to­riale, il convien­drait d’agir de quatre ma­nières : fa­vo­ri­ser l’ac­cès à l’in­for­ma­tion, fa­vo­ri­ser l’ac­cès phy­sique à l’offre (en de­hors de la com­mune), l’ac­cès pour tous, y com­pris aux pu­blics en si­tua­tion de han­di­cap et l’ac­cès fi­nan­cier à l’offre avec, par exemple, la créa­tion d’un dis­po­si­tif pass-nu­mé­rique.

Plu­sieurs ac­tions sont d’ores et dé­jà en cours. Pour Na­tha­lie Le­royer : « De nom­breux ou­tils existent dé­jà mais il faut les mettre en co­hé­rence. »

Le pro­gramme est certes am­bi­tieux mais le jeu en vaut la chan­delle.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.