« 50 à 80 % des faits sont com­mis par un su­pé­rieur »

L'Orne Combattante (FL) - - CONDÉ ET SON PAYS -

Jean Eli­sa­beth, an­cien cadre chez Ho­ney­well, a tra­vaillé sur le har­cè­le­ment au travail. Pre­mier vo­let de notre sé­rie de six parutions consa­cré à ce su­jet.

« D’après l’Or­ga­ni­sa­tion na­tio­nale du travail qui s’en alerte, dans un rap­port de 2003 elle poin­tait dé­jà du doigt que le sec­teur le plus tou­ché par le har­cè­le­ment est le ser­vice pu­blic.

Il y a dé­jà dix ans donc avant que la culture du ré­sul­tat ar­rive dans les divers ser­vices pu­blics, avant que la course aux primes de per­for­mances n’en­va­hisse le sec­teur pu­blic.

L’intimidation

Le monde du travail de moins en moins ci­vi­li­sé, dé­mon­tré par cer­taines ana­lyses, est un ter­rain pro­pice pour ces har­ce­leurs qui es­saient coûte que coûte de s’ap­pro­prier des ré­sul­tats pour ar­ri­ver à leurs fins per­son­nelles.

Si les vio­lences mo­rales au travail ont de tout temps exis­té, le sys­tème de travail mo­derne fa­vo­rise les com­por­te­ments de ces dan­ge­reux pré­da­teurs qui aiment avi­lir les autres. Quelques chiffres d’après des études me­nées sur le har­cè­le­ment au travail, 50 à 80 % des faits sont com­mis par un su­pé­rieur en­vers un su­bal­terne. Entre 20 et 50 % se font entre col­lègues et moins de 1 % concerne un su­bal­terne en­vers un su­pé­rieur.

Mais qui sont-ils ces har­ce­leurs ? des dic­ta­teurs ? des ma­ni­pu­la­teurs ? des car­rié­ristes ? des ar­ro­gants ?

Les re­la­tions de travail sont un des six fac­teurs de risques psy­cho­so­ciaux. L’intimidation, la ré­ten­tion d’in­for­ma­tions, l’iso­le­ment, la per­sé­cu­tion mo­rale, la perte de sa­laire par les mu­ta­tions, et bien d’autres ma­noeuvres sont consi­dé­rées comme des vio­lences mo­rales donc in­ac­cep­tables de nos jours. Il existe de nom­breux pro­fils de har­ce­leurs. Nous avons sé­lec­tion­né ceux que nous ren­con­trons le plus lors des in­ter­ven­tions syn­di­cales. Pre­nez note ce­pen­dant que cer­tains har­ce­leurs sont des hy­brides : Ils cor­res­pondent à deux ou plu­sieurs pro­fils.

Dic­ta­teur, car­rié­riste, ma­ni­pu­la­teur, ar­ro­gant…

Il vous fau­dra adap­ter vos ri­postes au pro­fil do­mi­nant du type d’at­taque dont vous êtes l’ob­jet. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.