Un ar­bitre flé­rien vio­lem­ment agres­sé après un match

Oner Ay­tan, ar­bitre de­meu­rant à Flers, a été agres­sé à l’is­sue d’un match entre Ville­neuve-Alen­çon et Mor­tagne-au-Perche. Il ré­clame une sanc­tion exem­plaire.

L'Orne Combattante (FL) - - ENTRE BOCAGE ET SUISSE NORMANDE -

comme ça, il faut les ex­clure. Ils n’ont rien à faire sur un ter­rain » .

Des matches dif­fi­ciles à ar­bi­trer

L’ar­bitre note que les matches à Alen­çon « sont dif­fi­ciles à ar­bi­trer » et que « beau­coup de ses confrères ne veulent pas ou plus al­ler là-bas » .

Oner Ay­tan es­time que les di­ri­geants du club ont éga­le­ment une part de res­pon­sa­bi­li­té « mais je pense aus­si qu’ils ont un cer­tain ras-le-bol de ce qui se passe » . Au­jourd’hui, il n’ex­clut pas d’ar­rê­ter l’ar­bi­trage. « J’écoute l’avis de mes proches mais en même temps ar­rê­ter, c’est leur don­ner rai­son » .

L’Unaf de l’Orne, l’Union na­tio­nale des ar­bitres de football, sou­tient Oner Ay­tan. Elle a éga­le­ment por­té plainte. « C’est un de nos bons ar­bitres et qui n’a ja­mais d’his­toire » , in­siste Guy Pes­chet, pré­sident de l’Unaf de l’Orne. Le dé­par­te­ment est d’ailleurs re­la­ti­ve­ment épar­gné par les agres­sions. Tou­te­fois, l’Unaf comme l’ar­bitre re­marquent que la pres­sion à ten­dance à mon­ter sur les ter­rains ces der­nières an­nées.

Consé­quence : les ar­bitres se font de plus en plus rares. Et pour­tant sans ar­bitre, il n’y a plus de ren­contre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.