Jacques Bon­net pré­sente son der­nier ou­vrage

L'Orne Combattante (FL) - - TINCHEBRAY ET SON PAYS -

Alors que l’on cé­lèbre un peu par­tout dans l’Orne le cen­te­naire de la guerre 14-18, Jacques Bon­net a choi­si de faire re­vivre l’aven­ture de son grand père « Jour­nal de ré­gi­ment d’un Or­nais, Sergent-ma­jor chef ar­ti­fi­cier ».

« J’avais eu le dé­clic lorsque nous avions cé­lé­bré les 90 ans de la Grande Guerre, j’avais alors pré­pa­ré une ex­po­si­tion à Tin­che­bray avec MarcHen­ri Bar­ra­bé » Ar­thur Laye avait consi­gné dans ses car­nets, son par­cours de guerre, de­puis la mo­bi­li­sa­tion le 2 août 1914 jus­qu’à l’ar­mis­tice 1918. C’est le té­moi­gnage d’un sol­dat con­fron­té à la mi­traille et aux bom­bar­de­ments. Ar­thur La­haye ha­bi­tait Tin­che­bray, il avait 34 ans et était père de 2 en­fants. Il avait ef­fec­tué son ser­vice mi­li­taire comme ar­tilleur et avait ter­mi­né sergent- ma­jor chef ar­ti­fi­cier. Il avait été af­fec­té à la CHR (Com­pa­gnie Hors Rang) au ser­vice de l’état-ma­jor du 104e Ré­gi­ment d’In­fan­te­rie d’Ar­gen­tan. Jacques Bon­net évoque les ac­tions de com­bat du ré­gi­ment, en 1914, à Ethe en Bel­gique, la re­traite, puis l’of­fen­sive de la Marne. Il dé­crit éga­le­ment les com­bats de Perthe- leslHur­lus en 1915, les tra­vaux dé­fen­sifs et of­fen­sifs de Cham­pagne, puis ceux du For­tin d’Au­bé­rives-surSuippes.

Ar­thur La­haye se re­trouve à Ver­dun en 1916 et 1918, dans le sec­teur des Mar­quises entre Reims et Suippes. En 1918, il com­bat dans les Flandres Belges avant de se re­trou­ver dans les Ar­dennes en no­vembre 1918.

« Ce livre re­late des faits réels, c’est un té­moi­gnage de la vie de nos com­pa­triotes Bas- Nor­mand, 34 pho­tos d’ar­chives per­son­nelles l’illus­trent. Le livre se ter­mine avec l’épi­logue du Mo­nu­ment aux Morts de Tin­che­bray, avec ses li­tiges po­li­tiques et re­li­gieux, tels que mon grand père l’a vé­cu »

153 Tin­che­brayens tués

L’au­teur consi­dère que « pour les nou­velles gé­né­ra­tions, c’est une lu­mière sur des condi­tions de vie, cer­tains se­ront peut-être sur­pris de voir que les choses simples comme la soupe, le vin ou le cour­rier sont des élé­ments qui comptent dans la vie d’un sol­dat »

« Au­jourd’hui, on s’émeut lorsque l’on ap­prend le nombre de vic­times lors des at­ten­tats de Pa­ris en no­vembre der­nier. Nos grands pa­rents ont dû res­sen­tir quelque chose de fort éga­le­ment du­rant la guerre 1418, en ef­fet, 153 gars de Tin­che­bray y sont morts. Dans l’Orne, sur 45 000 mo­bi­li­sés, 10 500 ont per­du la vie, c’est énorme »

Le livre, par­rai­né par la sec­tion dé­par­te­men­tale UNC de l’Orne et la sec­tion UNC de Tin­che­bray sera pro­po­sé à la vente di­manche 8 mai du­rant les com­mé­mo­ra­tions à Frênes. Il est éga­le­ment dis­po­nible à La Ci­vette à Tin­che­bray, à l’épi­ce­rie de Cha­nu et à la Mai­son de Pays. 16 €. Ren­sei­gne­ments au­près de Jacques Bon­net : 06 68 83 33 84 ou jacques.bon­net76@sfr.fr.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.