Quand Pon­tiac fa­bri­quait ses ap­pa­reils pho­tos à La Fer­té-Ma­cé

Dans le cadre du fes­ti­val , la salle Rous­seau ac­cueille en mai une ex­po­si­tion consa­crée à la fois à l’his­toire de l’usine Pon­tiac à La Fer­té-Ma­cé et à une ar­tiste pho­to­graphe pa­ri­sienne contem­po­raine.

L'Orne Combattante (FL) - - LA FERTÉ ET SON PAYS -

Après la pho­to­gra­phie ani­ma­lière en mars, puis les cli­chés de Ch­ris­tian Ma­lon en avril, la pho­to­gra­phie est à nou­veau à l’hon­neur en mai avec l’ex­po­si­tion pro­po­sée par la mu­ni­ci­pa­li­té, en par­te­na­riat avec l’As­so­cia­tion du mois de la Pho­to­gra­phie en Bo­cage. Cette pré­sen­ta­tion au­ra la par­ti­cu­la­ri­té d’avoir deux angles d’ap­proche : le pas­sé, avec l’usine fer­toise Pon­tiac ; le pré­sent, avec une ar­tiste pho­to­graphe contem­po­raine (voir ci-contre).

Pour re­tra­cer l’his­toire de la marque Pon­tiac, les or­ga­ni­sa­teurs ont fait ap­pel à deux per­sonnes res­sources. D’une part, un pro­fes­sion­nel : Oli­vier Pouillard, 67 ans, bien connu sur la place fer­toise pour avoir été pho­to­graphe du­rant 20 ans rue de la Vic­toire. Ori­gi­naire de Dom­front, il a tou­jours bai­gné dans cet uni­vers. « Je suis né entre la cu­vette du ré­vé­la­teur et celle du fixa­teur, aime-t-il à ré­pé­ter. Après avoir tra­vaillé chez M. Gi­raud, pho­to­graphe à Dom­front, mon père s’est ins­tal­lé rue Saint-De­nis à La Fer­té-Ma­cé en 1951, puis a pour­sui­vi son ac­ti­vi­té rue de la Vic­toire jus­qu’à sa re­traite. J’ai re­pris son com­merce avec mon épouse Ma­rie en 1991. De­puis 5 ans, je me suis mis comme au­to-entrepreneur » .

D’autre part, un pas­sion­né ico­no­mé­ca­no­phile (col­lec­tion­neur d’ap­pa­reils pho­tos an­ciens) : Claude Co­lasse, 57 ans, de La Lande-Pa­try, qui af­fiche 420 pièces de col­lec­tion, al­lant de 1886 à 1980. « Je suis ori­gi­naire de Vire, mais c’est quand j’ai fait mes études au ly­cée tech­nique du ly­cée des An­daines que j’ai fait mes pre­miers pas dans la pho­to grâce au club qui exis­tait au sein de l’éta­blis­se­ment. Avec d’autres pas­sion­nés, j’ai ap­pris à faire des prises de vue, à dé­ve­lop­per les pel­li­cules, à faire les ti­rages, et même des dia­pos en cou­leur » . En at­ten­dant de trou­ver un em­ploi dans la mé­ca­nique de pré­ci­sion qui était son mé­tier de for­ma­tion, il va être ame­né à tra­vailler ponc­tuel­le­ment au Stu­dio Jean-Fran­çois à Vire dans les an­nées 80. Il est au­jourd’hui vice-pré­sident de l’As­so­cia­tion Le mois de la pho­to en Bo­cage nor­mand.

Un pro, un pas­sion­né De La Fer­té à Ca­sa­blan­ca

Ce duo, qui pos­sède plu­sieurs mo­dèles d’ap­pa­reils pho­tos Pon­tiac et leurs dé­cli­nai­sons, a donc conçu une ex­po­si­tion re­tra­çant l’his­toire in­dus­trielle de cette marque, avec un zoom sur l’ac­ti­vi­té pré­sente à La Fer­té-Ma­cé. C’est en 1938 à Pa­ris qu’ap­pa­raissent les ap­pa­reils pho­tos de la marque Pon­tiac. « C’est un ap­pa­reil pho­to de fa­bri­ca­tion fran­çaise, ori­gi­nal par sa concep­tion et par son es­thé­tisme. Il a vu le jour dans le bo­cage or­nais à La Fer­té-Ma­cé ou était ins­tal­lé l’ate­lier qui a em­ployé jus­qu’à 80 per­sonnes. Le siège et les bu­reaux étaient ins­tal­lés à

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.