L’au­teure Bri­gitte Pes­kine

L'Orne Combattante (FL) - - TINCHEBRAY ET SON PAYS -

Bri­gitte Pes­kine s’est fait un nom dans la lit­té­ra­ture et dans le monde des sé­ries té­lé­vi­sées, elle en écrit les scé­na­rios. Pour­tant rien ne la pré­des­ti­nait à cette cé­lé­bri­té, elle avait choi­si des études de ma­thé­ma­tiques et de sta­tis­tiques. Mar­di 3 mai, l’au­teure est ve­nue à la ren­contre des élèves de 4e du collège Al­bert Ca­mus.

C’est An­gé­lique Lamotte, pro­fes­seure do­cu­men­ta­liste qui avait eu un « coup de coeur » pour son ro­man épis­to­laire « Les ju­meaux de l’île rouge » . Elle a par­ta­gé ce choix avec Lau­rence Le­vé et Mo­nique Har­dy, pro­fes­seures de fran­çais qui ont alors choi­si de l’étu­dier avec leurs deux classes de 4e.

Les élèves ont pré­pa­ré une liste de ques­tions, et Bri­gitte Pes­kine s’est lais­sée al­ler au jeu des ré­ponses.

Dans un pre­mier temps, elle ex­plique ce qui l’a conduite à écrire ce ro­man. Elle avait ap­pris for­tui­te­ment qu’une ma­lé­dic­tion exis­tait sur l’île de Ma­da­gas­car. Les nais­sances de ju­meaux ne sont pas ac­cep­tées, alors, pour ne pas être mis au ban de la so­cié­té les pa­rents de ju­meaux pré­fèrent aban­don­ner ceux-ci dans des centres d’ac­cueil. S’ils ne le font pas, ils sont ex­clus de la com­mu­nau­té. Ces his­toires per­durent en­core au­jourd’hui dans un pays où le gou­ver­ne­ment est plus faible que la cou­tume.

« J’ai donc ima­gi­né un échange de mails. L’his­toire colle à l’époque des ado­les­cents, j’ai ra­con­té la vie de Cléa, 16 ans, qui a été adop­tée avec son frère ju­meau à Ma­da­gas­car. Lors­qu’elle re­tourne sur son lieu de nais­sance, où les ju­meaux sont consi­dé­rés comme mau­dits, elle dé­couvre la part ca­chée de son his­toire » .

Par­ti­ci­pa­tion à Plus Belle la vie

Bri­gitte Pes­kine écrit ses ro­mans jeu­nesse en pri­vi­lé­giant dé­li­bé­ré­ment les ado­les­cents, leurs pro­blèmes, leurs ré­ac­tions sur ce qui les touche. Elle évoque la ré­si­lience des en­fants « c’est ex­ci­tant pour un ado de voir que les adultes n’ont pas tou­jours la ré­ponse, que l’on gran­dit lorsque l’on cesse d’at­tendre la ré­ponse. On ap­prend qu’il n’y a pas de so­lu­tion. Les jeunes doivent trou­ver la force en eux. La co­lère à cet âge, c’est positif. Plus la ré­volte est vraie, plus elle re­flète l’au­then­ti­ci­té au­près des autres »

L’écri­vaine a écrit une ving­taine de ro­mans jeu­nesse, mais elle est aus­si l’au­teure de nom­breux ro­mans et de scé­na­rios pour les sé­ries té­lé­vi­sées. Elle a par­ti­ci­pé à l’écri­ture d’une qua­ran­taine de té­lé­films et sé­ries, comme « Plus belle la vie » , « Le juge est une femme » ou en­core Can­dice Re­noir.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.