Pe­tit dé­bat mu­ni­ci­pal à pro­pos de ca­mé­ras

L'Orne Combattante (FL) - - FLERS -

L’ar­ri­vée de la vi­déo pro­tec­tion est re­ve­nue dans les dé­bats à la fa­veur d’une dé­li­bé­ra­tion pré­sen­tée en con­seil mu­ni­ci­pal à Flers.

Lun­di 23 mai, les élus de l’as­sem­blée dé­li­bé­rante lo­cale ont vo­té pour au­to­ri­ser la mai­rie à faire ap­pel à une As­sis­tance à maî­trise d’ou­vrage (AMO) des­ti­née à étu­dier cette ques­tion et, par la suite, à réa­li­ser « les tra­vaux qui s’en sui­vront ».

En termes très simples, la mai­rie va mo­bi­li­ser 25 000 € pour cette AMO dont l’ob­jet se­ra d’étu­dier les condi­tions d’ins­tal­la­tion de cet équi­pe­ment pour le­quel 200 000 € ont été pré­vus au bud­get 2016.

En pré­sen­tant cette dé­li­bé­ra­tion, Lo­ri Hel­lo­co, l’ad­joint char­gé des ques­tions de sé­cu­ri­té, a pré­ci­sé que ce mon­tant de 200 000 € ne se­rait pas obli­ga­toi­re­ment at­teint et que, le cas échéant, Flers pour­rait ob­te­nir des do­ta­tions. Il a ajou­té que cet ou­til se­rait uti­li­sé sur des bâ­ti­ments de la ville et de l’Agglo de Flers. Cer­taines zones, au ni­veau de la voi­rie, pour­raient, à l’is­sue de cette étude, faire par­tie de la zone fil­mée.

La droite sa­lue

Jean-Marc Le­ver­rier a pris la pa­role pour don­ner le point de vue de l’op­po­si­tion de droite sur ce su­jet. Il a ex­pli­qué que les membres de la liste Flers ave­nir avaient choi­si de vo­ter en fa­veur de cette me­sure. « Ça ne va pas aus­si loin qu’on l’au­rait sou­hai­té mais ce­la va dans le bon sens », a glis­sé Jean-Marc Le­ver­rier.

Les gauches dis­cutent

Même si l’ar­ri­vée de la vi­déo pro­tec­tion à Flers semble créer un consen­sus entre les élus de droite et de gauche, deux d’entre eux ont tout de même fait part d’une forme de ré­serve.

Omar Ayad, conseiller mu­ni­ci­pal (Eu­rope éco­lo­gie les verts), a ex­pli­qué vou­loir s’abs­te­nir de vo­ter pour ce dis­po­si­tif : « Vous connais­sez ma pos­ture, qui n’est pas idéo­lo­gique. Même si j’ai bien che­mi­né, et nous avons eu l’oc­ca­sion d’échan­ger à plu­sieurs re­prises, même si je pense que sur cer­tains es­paces pu­blics il y a né­ces­si­té de le faire, néan­moins, on ne va pas se li­mi­ter à les po­si­tion­ner sur des bâ­ti­ments pu­blics. Et, c’est par­ti­cu­liè­re­ment à ce titre que je m’abs­tiens ». L’élu avait dé­jà ex­pri­mé cette po­si­tion lors de la der­nière dé­li­bé­ra­tion au­tour de la vi­déo pro­tec­tion.

Jean Cha­te­lais, ad­joint dans la ma­jo­ri­té mu­ni­ci­pale, membre du Par­ti com­mu­niste fran­çais, et sou­vent qua­li­fié avec hu­mour par Yves Goas­doué « d’op­po­si­tion pré­fé­rée » a poin­té du doigt un dé­tail de la dé­li­bé­ra­tion qui le pous­sait à ex­pri­mer sa ré­serve.

Des ga­ran­ties

Jean Cha­te­lais a dit par­ta­ger les in­quié­tudes d’Omar Ayad et no­tam­ment sur le choix des lieux concer­nés par ces ca­mé­ras. « Sur les bâ­ti­ments, oui, je suis comme Omar. Je suis tout à fait d’ac­cord. Ça fait par­tie des sé­cu­ri­tés qui vont main­te­nant avec notre so­cié­té, mal­heu­reu­se­ment. Mais, pour ce qui concerne la voie pu­blique, c’est une autre ques­tion ». L’élu a de­man­dé des ga­ran­ties sur le choix des lieux où se­ront im­plan­tées ces ca­mé­ras : « Je veux que l’on puisse gar­der l’ini­tia­tive de la dé­ci­sion. Je ne suis pas contre mais j’ai be­soin de cette cer­ti­tude-là »

Dans sa ré­ponse, Yves Goas­doué a sans doute ré­pon­du à cette in­quié­tude puisque cette dé­li­bé­ra­tion a été vo­tée à l’una­ni­mi­té moins une abs­ten­tion ex­pri­mée par Omar Ayad.

T.G.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.