La na­ture et le jar­din avaient ren­dez-vous pour deux jours à Ce­ri­sy

L'Orne Combattante (FL) - - FLERS -

Sa­me­di 21 et di­manche 22 mai, la Mai­son fa­mi­liale du pay­sage or­ga­ni­sait son Fes­ti­val des arts flo­raux et pay­sa­gers. Am­biance.

À Ce­ri­sy-Belle-Étoile, la na­ture est un atout dont le vil­lage est très fier. Outre le cé­lèbre mont de Ce­ri­sy qui at­tire chaque an­née da­van­tage de tou­ristes, la com­mune compte un deuxième élé­ment où l’en­vi­ron­ne­ment et la fa­çon de l’adap­ter à l’homme sont des no­tions im­por­tantes.

Du­rant deux jours, sa­me­di 21 et di­manche 22 mai, la Mai­son fa­mi­liale du pay­sage de Ce­ri­syBelle-Étoile ou­vrait ses portes aux ama­teurs de plantes et de jar­din en or­ga­ni­sant son 11e Fes­ti­val des arts flo­raux et pay­sa­gers.

Dans ce ma­gni­fique parc pé­da­go­gique de 3 ha ni­ché au pied du mont de Ce­ri­sy, l’éta­blis­se­ment, qui forme des jeunes aux mé­tiers de l’hor­ti­cul­ture et du pay­sage, ac­cueillait plus de 80 ex­po­sants.

Dans les al­lées, outre les sen­teurs des nom­breuses fleurs et beaux agen­ce­ments pay­sa­gers, plu­sieurs nou­veau­tés, ten­dances, idées étaient pro­po­sées aux vi­si­teurs. Des dé­mons­tra­tions et des ani­ma­tions les at­ten­daient.

Ain­si, il était pos­sible de dé­cou­vrir toutes sortes de bon­zaïs avec deux clubs : Nor­man­die bon­zaï, ve­nu de Caen, et l’As­so­cia­tion or­naise de bon­zaï, ba­sée à Per­rou.

« Cette an­née, nous avons mis beau­coup d’arbres. On est ve­nus ici une di­zaine de fois mais, c’est la pre­mière fois qu’on ra­mène des arbres en for­ma­tion », confiait Alain De­ro­bi­chen, se­cré­taire de Nor­man­die bon­zaï. Juste à cô­té, as­sis à une table, concen­tré, le pré­sident de l’As­so­cia­tion or­naise de bon­zaï mon­trait la tech­nique de l’ef­feuillage.

Sa­me­di 21 mai 2016, peu avant mi­di, plu­sieurs élus lo­caux et of­fi­ciels s’étaient dé­pla­cés pour l’inau­gu­ra­tion of­fi­cielle de cet évé­ne­ment.

Plan­tée dans le dé­cor

Le pré­sident ré­gio­nal des Mai­sons fa­mi­liales et ru­rales de Basse-Nor­man­die, Di­dier Cou­sin, a évo­qué un « émou­vant » sou­ve­nir : « Il y a bien­tôt qua­rante ans, j’en­trais dans cette mai­son fa­mi­liale en tant que mo­ni­teur. J’ai dé­cou­vert vrai­ment ce qu’étaient la for­ma­tion et la ri­chesse de nos mai­sons. J’adore les mai­sons fa­mi­liales. Je suis tom­bé de­dans, jus­te­ment, à l’âge de 21 ans en en­trant mo­ni­teur dans cette mai­son. Au­jourd’hui je suis à la tête d’une en­tre­prise avec 45 per­sonnes en­vi­ron dont 30 sortent d’une mai­son fa­mi­liale. Je suis com­plè­te­ment convain­cu de cette for­ma­tion par al­ter­nance ». Il a aus­si rap­pe­lé que cet éta­blis­se­ment avait été « vrai­ment ré­orien­té sur le pay­sage et sur l’hor­ti­cul­ture ».

Sté­phane Au­doin, di­rec­teur de l’éta­blis­se­ment de­puis août 2015, a pris le mi­cro pour dé­tailler les mis­sions d’un tour­né vers « l’édu­ca­tion à la col­lec­ti­vi­té et à la so­li­da­ri­té » qui sou­tient l’as­so­cia­tion Ela (l’as­so­cia­tion eu­ro­péenne contre les leu­co­dy­stro­phies) et a noué des par­te­na­riats « avec beau­coup d’autres as­so­cia­tions sur notre ter­ri­toire ». Un as­pect plu­tôt lo­gique sa­chant que cet éta­blis­se­ment est avant tout une as­so­cia­tion. Il a évo­qué le lien étroit en­tre­te­nu par la mai­son fa­mi­liale avec les pro­fes­sion­nels.

L’ad­joint de Flers et conseiller dé­par­te­men­tal Lo­ri Hel­lo­co, par­lant d’un lieu « plan­té dans le dé­cor » a évo­qué « un phare » pour le ter­ri­toire.

Le sé­na­teur Les Ré­pu­bli­cains Jean-Claude Le­noir s’est dé­fi­ni comme un « ar­dent dé­fen­seur de la for­ma­tion par al­ter­nance » et un connais­seur de « leur rôle dans le monde ru­ral ». « Ces mai­sons fa­mi­liales ont su évo­luer. Au­jourd’hui, elles offrent des va­rié­tés de for­ma­tions cor­res­pon­dant à de nou­veaux mé­tiers », a-t-il ex­pli­qué.

Dou­ble­ment de l’ap­pren­tis­sage

La con­seillère ré­gio­nale Ca­the­rine Meu­nier a van­té les mé­rites de l’ap­pren­tis­sage et a an­non­cé que la ré­gion Nor­man­die al­lait y consa­crer un « gre­nelle » avec pour but « d’ici 2021, de dou­bler le nombre de jeunes en ap­pren­tis­sage ». T.G.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.