La sta­tion d’épu­ra­tion a fait peau neuve

L'Orne Combattante (FL) - - CONDÉ -

Lun­di 23 mai, la com­mune de Con­dé-surNoi­reau inau­gu­rait sa nou­velle sta­tion d’épu­ra­tion, après quatre an­nées de tra­vaux.

Le dis­cours de la maire dé­lé­guée de Con­dé, Nelly Le­duc, est ve­nu mar­quer l’achè­ve­ment des tra­vaux du nou­vel équi­pe­ment. C’est donc après ce long dé­lai que la nou­velle sta­tion d’épu­ra­tion voit en­fin le jour.

Nelly Le­duc ex­plique ; « la com­plexi­té de ce pro­jet, sa réa­li­sa­tion, les contrôles et di­vers amé­na­ge­ments ont ain­si né­ces­si­té cette pé­riode, qui, si elle peut pa­raître longue, était néan­moins né­ces­saire. »

Des tra­vaux

L’an­cienne sta­tion d’épu­ra­tion n’étant plus aux normes, la ville a donc dû en­tre­prendre des tra­vaux de re­struc­tu­ra­tion.

Il a donc été dé­ci­dé de construire une nou­velle sta­tion, et donc de dé­truire l’an­cienne. L’es­pace dis­po­nible se­ra très pro­ba­ble­ment « ré­amé­na­gé pour l’ac­cueil de nos ser­vices es­paces verts et l’ins­tal­la­tion d’une dé­chet­te­rie pour le trai­te­ment de nos propres dé­chets verts » vient ajou­ter l’élue de la com­mune.

L’ob­jec­tif d’un tel pro­jet est de « ré­pondre à la fois aux nou­velles exi­gences ré­gle­men­taires et de veiller à la qua­li­té des eaux re­je­tées ».

Les dif­fé­rents dis­cours te­nus pen­dant cette cé­ré­mo­nie s’ac­cordent pour dé­crire la né­ces­si­té sa­ni­taire pour une com­mu­nau­té de com­mune de pos­sé­der une telle struc­ture, pour ré­pondre aux be­soins des ha­bi­tants. La ca­pa­ci­té de la sta­tion a été conçue pour « trai­ter les ef­fluents équi­va­lents à 9 600 ha­bi­tants ».

De plus, la ville a sou­hai­té ap­por­ter une in­no­va­tion. Dans une op­tique d’op­ti­mi­sa­tion éco­no­mique, la sta­tion pro­pose de re­vendre aux agri­cul­teurs des boues ré­col­tées lors du pro­ces­sus de trai­te­ment des eaux usées.

In fine, les en­tre­prises agrées pour­ront vi­der des ma­tières de vi­dange (fosse sep­tique), puisque la struc­ture est équi­pée pour cet ef­fet.

Un in­ves­tis­se­ment de 2,8 mil­lions d’eu­ros

De­vant la né­ces­si­té d’un tel équi­pe­ment pour une com­mune, un fort in­ves­tis­se­ment a dû être réa­li­sé pour re­mettre aux normes cet ou­til.

En consé­quence, « Con­dé a ins­crit une dé­pense to­tale de 2, 8 mil­lions d’eu­ros, avec la par­ti­ci­pa­tion de l’agence de l’eau Seine-Nor­man­die à hau­teur de 40 % et celle de la com­mu­nau­té de com­mune du bo­cage Athi­sien. Con­dé contri­bue à hau­teur d’un peu plus de 40 % du mon­tant, fi­nan­cé par un prêt à taux 0 » in­dique la maire dé­lé­guée.

Phi­lippe Se­naux, en qua­li­té de conseiller dé­par­te­men­tale de l’Orne, pré­cise ; « le dé­par­te­ment ap­porte une aide fi­nan­cière au pro­ra­ta par ha­bi­tant ». En ef­fet, la nou­velle struc­ture va éga­le­ment des­ser­vir la com­mune de Saint-Pierre-duRe­gard, rat­ta­chée au dé­par­te­ment or­nais, d’où cette aide ap­por­tée par le dé­par­te­ment.

La maire dé­lé­guée ponc­tuant ; « notre ac­tion se pour­suit dans le do­maine de l’as­sai­nis­se­ment avec un tra­vail consé­quent quant aux rac­cor­de­ments de sec­teurs non en­core re­liés à l’as­sai­nis­se­ment col­lec­tif. »

P.G.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.