L’école s’en­ri­chit d’un nou­veau dor­toir

L'Orne Combattante (FL) - - TINCHEBRAY -

C’est en pré­sence de nom­breux élus, d’en­sei­gnants, d’élèves et de leurs pa­rents que Mi­chèle Lai­né, maire, Jé­rôme Nu­ry, 1er vice pré­sident du Con­seil dé­par­te­men­tal, JeanC­laude Le­noir, sé­na­teur et Pas­cal Vion, sous-pré­fet ont inau­gu­ré le dor­toir de l’école Loup Cou­cou sa­me­di 21 mai.

En 1979, la com­mune de saint-Pierre-d’Entremont avait choi­si de construire une école ma­ter­nelle aty­pique, de nou­veaux tra­vaux avaient en­ri­chi l’éta­blis­se­ment en 1983, puis en 1986, avec une nou­velle classe. En 1989, une can­tine avait été construite, avant qu’une salle de re­pos et de mo­tri­ci­té com­plète l’en­semble en 1991. De­puis 2009, l’école fonc­tionne en RPI avec la com­mune de Ce­ri­syBelle-Etoile. En 2015, 6 classes ac­cueillent les élèves sur les deux sites. Afin d’amé­lio­rer le confort et ré­pondre à toutes les normes dues aux nou­veaux rythmes sco­laires, un dor­toir vient d’être construit, pour un mon­tant de 280 000 €. Les tra­vaux ont été réa­li­sés par l’équipe de maî­trise d’oeuvre Boo’Ali­dade de Tin­che­bray, dont l’ob­jec­tif a été l’ac­ces­si­bi­li­té et la fonc­tion­na­li­té. « C’est une grande fier­té de pou­voir inau­gu­rer ces amé­na­ge­ments au­jourd’hui af­fir­mait Mi­chèle Lai­né, ce­la était né­ces­saire pour as­su­rer le dé­ve­lop­pe­ment de la com­mune, sa vi­ta­li­té en dé­pend ».

Pour­tant, il au­ra fal­lu une « longue phase de ré­flexion, nous avons choi­si de don­ner la prio­ri­té aux bud­gets pour l’école ».

Être éco­nome

Les baisses consi­dé­rables de do­ta­tions de l’Etat au­raient pu faire échouer ce pro­jet. Le sous­pré­fet a évo­qué les 4 800 000 € dont il dis­pose pour l’ar­ron­dis­se­ment d’Ar­gen­tan pour faire face aux 8 000 000 € de de­mandes de sub­ven­tions qu’il re­çoit « les moyens de l’Etat di­mi­nuent, nous de­vons être éco­nomes et faire des choix. Ce pro­jet a été re­te­nu car il est co­hé­rent et s’ins­crit dans un pro­jet glo­bal et his­to­rique. Pour at­ti­rer de nou­veaux ha­bi­tants sur un ter­ri­toire, la qua­li­té d’une école est im­por­tante. L’État a donc par­ti­ci­pé à hau­teur de 40 % dans ce pro­jet, je me de­vais d’être là au­jourd’hui »

Jean-Claude Le­noir a ver­sé 10 000 € de sa ré­serve par­le­men­taire « ce­la pour­ra sem­bler une contri­bu­tion bien mo­deste, mais les de­mandes sont su­pé­rieures aux moyens, alors il faut faire des choix, don­ner un ave­nir à nos ter­ri­toires, sou­te­nir l’ex­pres­sion d’une vo­lon­té des élus, par­ceque la for­ma­tion et l’édu­ca­tion sont les socles de notre so­cié­té, il n’y a pas d’éman­ci­pa­tion sans édu­ca­tion ».

200 ta­blettes nu­mé­riques

Jé­rôme Nu­ry a été l’in­ter­lo­cu­teur avec l’Etat « c’est un bel ef­fort d’in­ves­tir dans une école, il n’est pas fa­cile au­jourd’hui de dé­ga­ger des bud­gets pour ce­la, mais il faut en­core mon­ter en qua­li­té et don­ner à nos en­fants des moyens du XXIe siècle. Pour cette rai­son 200 ta­blettes nu­mé­riques équi­pe­ront bien­tôt toutes les classes de notre can­ton. Il faut amé­lio­rer notre at­trac­ti­vi­té pour per­mettre l’ins­tal­la­tion de nou­veaux pa­rents » Le pré­sident de la CdC a conclu avec une ci­ta­tion de Nel­son Man­de­la « L’édu­ca­tion est l’arme la plus puis­sante pour chan­ger le monde »

Dé­sor­mais, la com­mune de Saint Pierre-d’Entremont est en me­sure de ré­pondre à toutes les de­mandes, of­frant un ser­vice de­puis la toute pe­tite en­fance, avec le mul­ti-ac­cueil si­tué à quelques pas de l’école. « Après 7 mois et de­mi de tra­vaux, le chan­tier a été ter­mi­né dans les temps, sui­vi avec beau­coup de ri­gueur par Ro­ger Cha­nu, vrai­ment ici il fait bon vivre » sou­li­gnait Mi­chèle Lai­né.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.