La salle des fêtes bien­tôt re­faite

L'Orne Combattante (FL) - - BRIOUZE -

Le con­seil mu­ni­ci­pal a ré­cem­ment pris la dé­ci­sion, en ac­cord avec l’as­so­cia­tion Pa­tro­nage Saint Jo­seph, d’ac­qué­rir la salle des fêtes. Cette dé­ci­sion a été prise car de mul­tiples tra­vaux (re­mise aux normes de l’as­sai­nis­se­ment et de ra­fraî­chis­se­ment des in­té­rieurs) sont à pré­voir pro­chai­ne­ment et leur coût n’au­rait pu être sup­por­té par le co­mi­té des fêtes.

La com­mune se porte donc ac­qué­reur de la salle, ef­fec­tue­ra les tra­vaux et gé­re­ra do­ré­na­vant les lo­ca­tions. Le prix des lo­ca­tions reste in­chan­gé cette an­née : 100 € pour les ha­bi­tants de la com­mune et 120 € pour les hors com­mune.

Pos­si­bi­li­té de louer la vais­selle sur place. Con­tacts au 06 83 48 87 10 ou 02 33 66 00 27. Les lo­ca­tions peuvent aus­si se faire en mai­rie le jeu­di après mi­di de 14 h à 18 h ou au 02 33 66 00 07.

Par ailleurs, lors du der­nier con­seil mu­ni­ci­pal du 12 mai, les con­seillers ont re­vo­té à la ma­jo­ri­té contre le pro­jet de sché­ma dé­par­te­men­tal pro­po­sé par le Pré­fet. Grâce au syn­di­cat in­ter­com­mu­nal d’ali­men­ta­tion en eau po­table du Houlme (SIAEP) et l’as­so­cia­tion So­li­dar’Mômes, 15 pompes de trois an­ciennes sta­tions d’eau du sec­teur vont avoir une se­conde vie.

Plu­sieurs mil­liers de km. C’est la dis­tance que vont par­cou­rir 15 pompes à eau en quit­tant le sec­teur de Briouze pour prendre la di­rec­tion du Ni­ger.

Il y a quelques jours, le SIAEP et l’as­so­cia­tion So­li­dar’Mômes qui ap­porte son aide ma­té­rielle à des pro­jets d’aide au dé­ve­lop­pe­ment dans des pays émer­gents ont dé­mon­té 15 pompes d’an­ciennes sta­tions à eau.

« De­puis que la nou­velle sta­tion a été construite en 2014, le ma­té­riel des trois an­ciennes est dé­lais­sé. On y trouve no­tam­ment des pompes à eau », ex­plique Laurent Grouet, char­gé de mis­sion au syn­di­cat.

C’est ce der­nier qui a con­tac­té l’as­so­cia­tion ba­sée à La Fer­téMa­cé. Laurent Grouet doit ré­per­to­rier le ma­té­riel des sta­tions.

« Nous n’ar­ri­vions pas à les vendre. Veo­lia nous di­sait que ce­la n’avait plus au­cune uti­li­té ni de va­leur mar­chande. C’était dom­mage de voir par­tir ce­la à la fer­raille. Les pompes au­ront une se­conde vie et res­ser­vi­ront. »

Chaque an­née, So­li­dar’Mômes en­voie 3-4 conte­neurs avec vé­hi­cules, ca­hiers etc… en Afrique. « Il y a quelques an­nées, un am­bu­lan­cier de Briouze avait don­né son vé­hi­cule à l’as­so­cia­tion », ajoute Laurent.

« Au Ni­ger, elles ser­vi­ront à ir­ri­guer les jar­dins par­ta­gés des ha­bi­tants et des champs de cultures. Elles se­ront re­mises à neuf », pré­cise Sté­phane Pé­ron, di­rec­teur du syn­di­cat.

Neuves les 15 pompes coûtent 6 000 et 15 000 neuves. Concer­nant les trois an­ciennes sta­tions, elles se­ront ara­sées ou ven­dues.

M.T.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.