L’hygiène des mains est va­lable pour tout le monde

L'Orne Combattante (FL) - - LA FERTÉ -

Lun­di 23 mai, le CHIC des Andaines a or­ga­ni­sé la Jour­née na­tio­nale de l’hygiène des mains.

La res­pon­sable Hygiène de vie, Do­mi­nique Ol­li­vier et le per­son­nel hy­gié­niste avaient ins­tal­lé deux stands, le pre­mier dans le hall d’ac­cueil, le se­cond aux Char­mil­les, l’EH­PAD de l’hô­pi­tal. Des ques­tion­naires ont été mis à la dis­po­si­tion des vi­si­teurs « Que ce soit le per­son­nel, les vi­si­teurs ou les ré­si­dents, cha­cun doit prendre conscience de la né­ces­si­té de se la­ver les mains car celles-ci peuvent être des nids à mi­crobes, por­teuses de germes comme la gas­tro, la grippe et j’en passe, toutes ma­la­dies conta­gieuses. Je pré­co­nise de se la­ver les mains après chaque tra­vail sur­tout avant de pas­ser à table, comme ici à l’hô­pi­tal avec une so­lu­tion hy­dro al­coo­lique. Nous vou­lons à tra­vers cette jour­née na­tio­nale sen­si­bi­li­ser un grand nombre de per­sonnes, d’ailleurs elles se prêtent vo­lon­tiers à cet exer­cice et ré­pondent au ques­tion­naire mis à leur dis­po­si­tion », sou­ligne Do­mi­nique Ol­li­vier.

Pour agré­men­ter cette jour­née, le per­son­nel des Char­mil­les a in­vi­té les ré­si­dents à par­ti­ci­per à un ate­lier lu­dique comme des­si­ner le contour de sa main sur une feuille de pa­pier pour en­suite plas­ti­fier l’em­preinte en set de table. « A l’hô­pi­tal, l’hygiène des mains est le quo­ti­dien de tous. Le per­son­nel ne doit pas por­ter de bi­joux ni mettre du ver­nis à ongle. Les che­veux longs doivent être at­ta­chés », a pré­ci­sé Do­mi­nique Ol­li­vier l’hy­gié­niste

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.