C’est par­ti pour les Bi­choi­se­ries !

L'Orne Combattante (FL) - - LA UNE -

Lors du Festival des Bi­choi­se­ries, Al­de­bert fe­ra un concert pour les en­fants qui de­vrait aus­si plaire aux pa­rents, le 25 juin à 14 h. En­tre­tien.

Qu’avez-vous pré­vu pour le Festival des Bi­choi­se­ries ? Pour ceux qui vous connais­saient avec vos chan­sons pour adultes, quel est le concept de ce spec­tacle nom­mé En­fan­tillages ?

En­fan­tillages, ça a com­men­cé en 2008 avec un al­bum. Il y a eu un tour­nant, qui était au dé­part une pa­ren­thèse qui ne s’est ja­mais vrai­ment re­fer­mée puisque l’uni­vers s’est éten­du jus­qu’à un deuxième En­fan­tillages et une deuxième ins­tal­la­tion dans cet uni­vers-là. C’est un uni­vers as­sez fa­mi­lial en fait, parce que j’ai en­vie de pro­po­ser une chan­son jeune pu­blic qui ne soit pas ex­clu­sive aux pe­tits en­fants. Elle com­porte pas mal de clins d’oeil aux pa­rents. On m’a dit aus­si que j’étais chan­teur pour pa­rent, une fois. C’était mar­rant, et c’est vrai. Du coup, cette pa­ren­thèse est de­ve­nue au­jourd’hui un uni­vers dans le­quel je me suis, je pense, vrai­ment trou­vé ar­tis­ti­que­ment. Cet uni­vers suit sa route. Là, je suis dans la pré­pa­ra­tion d’un En­fan­tillages 3. Le jeune pu­blic, ce sont des tour­nées qui sont as­sez consé­quentes puis­qu’on a fê­té la 300e le mois der­nier. Et là, on fi­nit la sai­son chez vous. On est cinq sur scène et cinq tech­ni­ciens.

Pour­quoi avez-vous pris ce vi­rage ? Qu’est ce qui vous plaît dans le fait de jouer pour les en­fants ?

Il y a plein de choses en fait. Dé­jà, dans le ré­per­toire adulte, il y avait dé­jà pas mal de chan­sons qui par­laient d’en­fance, comme Ren­trée des classes ou Tête en l’air. Du coup, ça me pen­dait au nez, entre guille­mets. Je me suis tour­né na­tu­rel­le­ment vers ce ré­per­toire. Dans cette forme de chan­son là, j’ai trou­vé un es­pace de li­ber­té beau­coup plus consé­quent que dans la chan­son pour adultes, fi­na­le­ment. Moi qui écoute beau­coup de mu­siques dif­fé­rentes, c’est un style dans le­quel on peut très bien par­tir dans un ar­ran­ge­ment hip-hop, puis dans un ar­ran­ge­ment métal. Il y a une grande li­ber­té dans cette en­fance mu­si­cale. J’ai ap­pré­cié aus­si toute l’éner­gie et le côté au­then­tique qui est propre à l’en­fance.

Et puis, les en­fants, si ça ne leur plaît pas, on va très vite le sa­voir. Il y a un côté « sans fi­let » qui est va­che­ment ex­ci­tant.

Concert d’Al­de­bert le 25 juin à 14 h sur le mont de Ce­ri­sy. 10 € par per­sonne.

Al­de­bert se­ra aux Bi­choi­se­ries avec son spec­tacle jeune pu­blic En­fan­tillages.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.