Si­lence, on tourne !

L'Orne Combattante (FL) - - TINCHEBRAY ET SON PAYS -

Les élèves de 6e, 5e et 4e ont fait preuve d’un grand pro­fes­sion­na­lisme jeu­di 30 juin lors du tour­nage des der­nières sé­quences du film qu’ils ont créé.

De­puis le dé­but de l’an­née, sur les temps d’ate­lier du mi­di, ils se sont fa­mi­lia­ri­sés avec le monde de l’écri­ture de scé­na­rio, du tour­nage ou en­core du mon­tage. Ils ont été ac­com­pa­gnés et conseillés par Mo­nique Har­dy, pro­fes­seure de lettres, par Fré­dé­rique Roul­lier, pro­fes­seure ani­ma­trice de l’ate­lier vi­déo et par Cy­rielle La­va, AVS.

Deux scènes ont été tour­nées au col­lège, quatre autres à Saint-Cor­nier-des-Landes. Les élèves sont heu­reux, très fiers de leur pro­duc­tion. Ils ont tout in­ven­té, ima­gi­né, l’his­toire, les dia­logues « et ce n’est pas fa­cile, ex­pliquent-ils en riant, on n’écrit pas un dia­logue de film comme une ré­dac­tion, ça doit avoir l’air na­tu­rel, au­then­tique, pas fi­gé ». Ils ont dû res­pec­ter cer­taines consignes, mais ont ex­pé­ri­men­té avec joie une plus grande li­ber­té que du­rant les cours de fran­çais. « Il a fal­lu ré­adap­ter, les dia­logues se sont construits scène par scène » pré­cise Fré­dé­rique Roul­lier.

Ate­lier

Cer­tains prennent part à cet ate­lier de­puis deux ans « ça nous oc­cupe, mais ça nous fait plai­sir, on passe du bon temps, on ap­prend à se ser­vir du ma­té­riel, des ca­mé­ras, on est en­semble sur un autre temps que ce­lui du col­lège »

Au dé­but, les ap­pren­tis ci­néastes vou­laient réa­lise un film d’hor­reur, peu à peu, ils se sont lais­sés ins­pi­rer du conte d’Han­sel et Gre­tel « on ne pou­vait pas co­pier l’his­toire, mais il y a une vieille sor­cière qui fait gros­sir les en­fants car elle a l’in­ten­tion de les man­ger »

Le mon­tage du film se fe­ra au cours du pre­mier tri­mestre à leur re­tour au col­lège. Une pro­jec­tion se­ra pro­po­sée avant noël. Tous sou­haitent se ré­ins­crire au club vi­déo à la ren­trée « on avait vu les films réa­li­sés par les élèves des an­nées pré­cé­dentes, ce­la nous avait fait en­vie. On ne re­grette pas ».

Comme des ac­teurs

Cer­tains élèves ont été « em­bau­chés » comme ac­teurs. Ils en conservent un agréable sou­ve­nir éga­le­ment « on ap­prend à ar­ti­cu­ler, à par­ler plus dis­tinc­te­ment, à ré­pé­ter et re­com­men­cer jus­qu’à la per­fec­tion »

En pa­ral­lèle, un groupe d’élèves de 3e a réa­li­sé un tra­vail si­mi­laire pour le­quel ils ont ter­mi­né et dé­jà vi­sion­né le tra­vail. Leur court-mé­trage « trop co­quette, une his­toire dans les ruelles de Tin­che­bray » a été pro­je­té au col­lège le 1er juillet. Pour le tour­nage, ils se sont lais­sés ins­pi­rer des pe­tits meurtres d’Aga­tha Ch­ris­tie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.